AVERTISSEMENT JURIDIQUE IMPORTANT: Les informations qui figurent sur ce site font l'objet d'uneclause de non-responsabilitéet d'une déclaration concernant les droits d'auteur
 
  |   Contact   |   Recherche sur EUROPA  
Recherche européenne - L'info - Homepage
Graphic element
'Weekly Headlines' en anglais RDT info magazine homepage Agenda Communiqués de presse Contacts
Graphic element
image Recherche européenne - L'info > Recherche et Société > Les seniors à l'ouvrage
image image
image image image Parution : 08/06/2001
  image Les seniors à l'ouvrage
RDT info 30
image  
   
  Réalités économique et démographique obligent : le "vieillissement actif" prend le pas sur la vague des préretraites et l' "apprentissage tout au long de la vie" entre de plus en plus dans les moeurs. A partir de 2007, les travailleurs de 55-64 ans seront plus nombreux que les 15-24 ans.
   
     
   

L'Institut d'études de prospective technologique (IPTS), appartenant au Centre Commun de Recherche (CCR), a présenté, l'an dernier, les résultats du projet Futures, une tentative de bilan des évolutions scientifiques, technologiques, économiques et sociales attendues dans les prochaines décennies. Cette vaste étude prospective analysait, entre autres, les conséquences du changement démographique en Europe.
Indépendamment du problème sociétal représenté par le vieillissement de la population (voir La vie jusqu'au bout), sa répercussion sur le profil des classes actives constitue une de ses conséquences les plus cruciales. En 2010, la tranche d'âge des 50-64 ans représentera près de 30% des Européens au travail (soit une augmentation de 18% par rapport à 1995) alors que les 15-29 ans leur seront numériquement inférieurs.

Thérapie de choc

"Cette évolution abrupte vers le vieillissement des actifs sera la première secousse démographique qui se fera sentir et constitue donc celle qui requiert dès maintenant des politiques d'adaptation", souligne Géry Coomans dans le rapport Demographic and Social Trends du projet Futures. Un tel problème intervient, en outre, dans une période d'évolution scientifique et technologique de plus en plus rapide.

La nécessité de mettre en oeuvre une profonde révision des systèmes et des mécanismes d'éducation et de formation dans la perspective de ce que l'on nomme désormais l'apprentissage tout au long de la vie (ALV) s'avère donc de plus en plus cruciale. James Gavigan, coordinateur des prospectives démographiques et sociales du projet Futures à l'IPTS, en appelle ainsi à "une thérapie de choc qui fasse appel à des actions publiques et privées visant à engager les tranches de travailleurs d'âge moyen à entrer dans un processus continu de requalification et d'amélioration de leurs compétences".

Finlande et Suède

Ce plaidoyer pour l'ALV - une des priorités mise en avant par la politique d'éducation et de formation de l'Union - nécessite cependant un changement radical des pesanteurs qui figent le marché du travail. "Il semble exister une aversion générale contre les ageing workers, estime Rita Asplund, chercheur à l'ETLA (The Research Institute of the Finnish Economy). Plus on avance en âge, moins on a de chances de retrouver un emploi si on vient à le perdre. Les possibilités offertes émanent le plus souvent de firmes sans grand développement technologique et sans grande stabilité d'emploi. Il s'agit le plus souvent de contrats temporaires soutenus par des subventions publiques."

L'ETLA participe, avec d'autres instituts de recherche, à un projet pluridisciplinaire (Towards a successful old age: from a full working career to an active retirement) s'inscrivant dans le cadre du vaste Research Programme on Ageing mené en Finlande. Cette question semble se poser avec une acuité particulière dans un pays qui a résolument opté pour les nouvelles technologies (après les difficultés économiques qui l'ont marqué dans les années '90) et où la différence du niveau de formation entre les plus de 45 ans et les jeunes est particulièrement importante.

Sa voisine, la Suède, offre l'exemple d'un pays où le vieillissement de la population, déjà plus marqué que dans les autres Etats membres, s'accompagne d'un taux d'occupation des 55-59 ans une fois et demi plus élevé par rapport à la moyenne de l'Union (voir graphique).
Ce pays "se distingue notamment en ce qui concerne l'incidence de l'âge - avec une répartition relativement équilibrée des taux de participation en formation professionnelle entre les différentes tranches de population active, alors que sur l'ensemble de l'Union on constate une baisse constante de ces taux en fonction de l'âge, constate James Gavigan. En fait, le taux le plus élevé de participation à la formation professionnelle (20%) observé en Suède concerne les 40-49 ans, et le niveau de 10% obtenu pour la tranche supérieure à 59 ans est cinq fois supérieur à la moyenne de l'Europe des 15."

Débusquer les idées reçues

Pour Géry Cooman, trop d'entreprises restent marquées par des réflexes de l'époque tayloriste véhiculant l'idée dépassée du lien entre l'âge et le manque de productivité. La tendance est particulièrement visible dans les grandes entreprises qui, lors de restructurations, "dégraissent" en licenciant systématiquement les plus de 50 ans à coup de coûteuses mises à la pré-retraite. Cet expert oppose les résultats de recherches montrant que les plus anciens sont dépositaires d'un savoir et de sa transmission, ainsi que d'une expérience utile : "dans certains cas, la vague des préretraites qui a eu lieu ces dernières années en Europe s'est soldée par le rappel de ces mêmes quinquagénaires un peu plus tard."


On peut certes arguer que les "âgés" bénéficient souvent des plus hauts salaires. Peut-être. Il semble cependant que ce paramètre ne se calcule pas uniquement sur l'ancienneté, mais aussi sur les qualités et l'expérience. Alan Walker (voir encadré Bonnes pratiques) note ainsi que, si l'on en croit différentes études,"les travailleurs âgés ne sont pas moins efficaces", ont "moins d'accidents et restent plus attachés à l'entreprise". Et de conclure que "leur coût net moyen pour l'employeur est comparable à celui du personnel plus jeune."


Enfin, nombre d'entreprises estiment que la diversité des âges, qui permet une organisation équilibrée des équipes, représente un facteur positif sur le plan humain aussi bien que du point de vue de l'efficacité.

Le coeur à l'ouvrage

Il n'en demeure pas moins que, l'âge aidant, le coeur à l'ouvrage ne va pas nécessairement croissant. "Ceux qui sont proches de la retraite considèrent celle-ci comme un contrat social inaliénable passé avec la société", fait remarquer Lena Sommestad (IFS, Stockholm), voyant dans cette question un obstacle important au maintien des activités professionnelles. Plus optimiste, James Gavigan estime que, par les temps qui courent, le couperet de la cessation d'activités à un âge obligatoire est souvent mal vécu par des sexagénaires en forme. Il place, en tout cas, sa confiance dans l'esprit d'adaptation de l'actuelle génération du baby boom(1), qui formera bientôt la "cohorte" des "aînés" et se trouve ainsi au coeur de ce qu'il nomme une "bombe démographique à retardement". "Avec la nécessité de trouver un nouvel équilibre en matière de responsabilité sociale et de couverture des dépenses, cette génération devra également réinventer le troisième âge et la retraite, à partir d'idées telles que la semi-retraite ou d'arrangements professionnels flexibles, capables de répondre aux choix et préférences des individus. D'importantes innovations dans la politique publique, l'entreprise, la société civile, susceptibles de changer les mentalités, sont indispensables."

(1) Le baby boom désigne l'efflorescence démographique qui a caractérisé la période de l'après guerre mondiale, pour se tarir au début des années soixante-dix.
(retour au texte)

A lire:

James P.Gavigan, Les impératifs d'apprentissage pour une population active européenne vieillissante, The IPTS Report n°38.

Géry Coomans, Demographic and Social trends (Futures Report), Europe's Changing Demography Constraints and Bottlenecks , IPTS.

David Mercer, The Future of Education in Europe until 2010, IPTS
www.jrc.es/

Sur le web:

Documents publiés par l'IPTS
http://futures.jrc.es/publications-b.htm


Encadrés
image    
 

Bonnes pratiques

L'agence pour l'emploi Uitzendbureau 55+ (NL) est spécialisée dans le placement de cette classe d'âge. L'entreprise métallurgique allemande Keller GmbH a décidé de parfaire l'expérience de ses travailleurs qualifiés les plus âgés en instaurant des cours d'initiation aux nouvelles technologies industrielles à leur intention. La société financière Fidisco (BE) a décidé de diminuer la durée hebdomadaire de travail des plus de 60 ans de deux heures sans perte de salaire. Ruoka-Saarioinen Oy (FI) a acquis de nouveaux équipements et repensé ses aménagements pour ses seniors. Tels sont quelques exemples de gestion des ressources humaines d'entreprises prenant en considération les plus âgés de leurs effectifs. Le guide d'Alan Walker donne différents exemples "de terrain", analyse les actions et les bonnes pratiques du point de vue des employeurs, des syndicats et des invidividus et relève les axes principaux sur lesquels lever les barrières de l'âge : une politique de recrutement non discriminatoire, des actions de formation et de promotion, des possibilités de travail flexible, la prise en compte de données ergonomiques et, bien sûr, une culture d'entreprise adaptée à cette nouvelle réalité.


Alan Walker, La gestion d'effectifs vieillissants - Guide de bonnes pratiques, édition Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail, 1999

 
     
image    
 

Espérance de vie

En 1996, l'espérance de vie dans les pays les plus développés s'élevait à 74 ans chez les hommes et 82 ans chez les femmes - les Japonaises et les Françaises obtenant les meilleurs scores. L'accroissement régulier de cette donne est de 2,5 ans tous les dix ans (3 mois par an). Note optimiste : l'accroissement des années est aussi, en règle générale, un accroissement des vies en bonne santé. A 80 ans, les perspectives des femmes (dix ans de vie) se rapprochent de celles des hommes (sept ans) pour les hommes dans les pays aux scores les plus élevés. Une fille sur deux, naissant aujourd'hui dans les pays de l'OCDE, est appelée à vivre un siècle. En France, les centenaires devraient avoir augmenté de... plus de 3000% d'ici 2050.

 
    Sommet de la page
image
Encadrés
image
Bonnes pratiques
Espérance de vie

Les seniors à l'ouvrage

Recherche européenne - L'info - Homepage
Graphic
'Weekly Headlines' en anglais RDT info magazine homepage Agenda Communiqués de presse Contacts
Graphic