Contact   |   Recherche sur EUROPA  
Femmes et sciences
image Home
image Contexte
image Carrière
image Changement
image Bonnes pratiques
image Pour plus d'informations
   
image image
image Autres projets thématiques
 
image

Contexte

Etudier, mais ensuite ?

50% des étudiants européens de première année sont des étudiantes. Si elles optent en majorité pour les lettres et les disciplines socio-économiques, leur présence est de plus en plus marquée dans les facultés scientifiques et techniques. Mais ensuite? Qu’advient-il de celles qui désirent s’investir dans la recherche scientifique?

“Les femmes estiment que la réussite en recherche scientifique n’est en rien liée au sexe et sont prêtes à être jugées selon les mêmes critères objectifs que leurs collègues masculins. En échange, elles demandent à se voir offrir les mêmes possibilités de carrière et les mêmes sources de financement et à bénéficier des mêmes privilèges que ceux dont jouissent les hommes aux différents stades de leur carrière” écrivait Mary Osborn, professeur au Max Planck Institute de Göttingen (Allemagne), dans une lettre à Nature, en 1992.

Mary Osborn fait partie du groupe signataire du rapport Promouvoir l’excellence à travers l’égalité, publié par la Commission européenne (voir Politiques scientifiques dans l’Union européenne : promouvoir l’excellence à travers l’égalité), qui dresse, pour la première fois, un état des lieux de la place des femmes dans la recherche européenne. Au-delà des spécificités propres au monde scientifique, la tonalité générale de ce tableau n’est pas sans rappeler celle des autres secteurs de la société. Les salaires des femmes de sciences sont inférieurs à ceux de leurs collègues masculins. Elles comptabilisent, plus que ceux-ci, les contrats à durée déterminée. Elles franchissent plus difficilement, plus lentement et plus rarement, les degrés de la hiérarchie. Peu de noms féminins apparaissent aux postes à haute responsabilité. Rares sont celles qui sont promues à des distinctions honorifiques ou sont membres d’associations de renom.

Top

Statistiques au masculin/féminin

Quel rôle jouent les femmes dans la science ? Sont-elles plus présentes dans certains domaines de recherche ? Comment se construit leur carrière ? Impossible de le savoir précisément – et d’en tirer des conclusions “honnêtes” – sans des statistiques valables. C’est-à-dire des statistiques qui prennent en compte la dimension du genre, avec des critères mesurant les égalités et les inégalités. Trop souvent fragmentaires, les données actuelles sont généralement fondées sur des collectes différentes et empêchent toute comparaison fiable.
Les pays nordiques accordent cependant une attention particulière au paramètre “masculin-féminin” dans l’ensemble de leurs enquêtes. Exemple : la brochure Education in Sweden présente l’ensemble des données sur l’éducation (de la maternelle à la formation pour adultes, en passant par les budgets de l’éducation, etc.) en prenant chaque fois en compte la “dualité sexuelle”.


Top

 

  1 2 3 4 5
“Go for it”. Détail d’une des affiches de sensibilisation aux métiers de la science (Promoting S&T for Women) lancée par le ministère britannique du Commerce et de l’Industrie.
"Go for it". Détail d’une des affiches de sensibilisation aux métiers de la science (Promoting S&T for Women) lancée par le ministère britannique du Commerce et de l’Industrie.