Bandeau Avis juridique important
   
Contact   |   Recherche   
Les sciences de la mer
élément graphique Home
élément graphique Aperçu
élément graphique Evolution
élément graphique Exploration
élément graphique Actions futures
élément graphique Plus d'informations
   
image image
élément graphique Autres projets thématiques

 

image

Evolution

Beaucoup plus de poissons dans la mer?

La pression sur certaines espèces mène à des changements évolutifs qui se répercutent sur l’ensemble de la chaîne alimentaire, provoquant des déséquilibres qui pourraient s’avérer irréversibles. Dans les cas extrêmes, ils pourraient causer l’effondrement définitif de certains écosystèmes. Nous devons rapidement améliorer notre compréhension des évolutions en cours, pour fournir aux dirigeants politiques un avis scientifique complet sur les façons de protéger au mieux la diversité de nos océans et leur assurer un développement durable.

L’expansion de l’aquaculture pourrait être une solution viable, mais une fois encore, une étude plus avancée est nécessaire pour évaluer l’impact environnemental et écologique de ces activités à grande échelle. Des équipes de recherche européennes étudient actuellement tous les aspects de ces activités.

On insiste de plus en plus sur une approche basée sur les écosystèmes dans la gestion des ressources de la pêche. Cette approche intègre différentes disciplines scientifiques et repose sur la collaboration et l’échange d’informations entre tous les acteurs impliqués.

Le long des côtes

Un large éventail d’activités ont pour cadre nos régions côtières. Ces dernières suscitent déjà de nombreuses demandes qui ne font qu'augmenter. Il s’agit principalement des activités de tourisme et de loisirs, également de l’industrie maritime (transport, pêche, navigation industrielle), tout en étant un important habitat naturel. Le projet ELOISE, soutenu par l’UE, étudie un grand nombre de questions relatives aux interactions terre-mer au niveau européen. Les résultats de ces recherches devraient contribuer au développement de meilleures politiques pour la gestion des zones côtières.

Une question d’équilibre

Le réseau d’excellence (NoE) EUR-OCEANS, lancé en janvier 2005, rassemble plus de 60 organisations de recherche et universités de 25 pays différents. Le réseau vise l’intégration à long terme, de la recherche européenne en matière d’impact du climat et des activités humaines sur la dynamique de la chaîne alimentaire dans les écosystèmes pélagiques en pleine mer. Ceci demandera une approche interdisciplinaire et l’intégration progressive des plus grandes organisations de recherche dans une infrastructure européenne de recherche « virtuelle » sur plusieurs sites.

Maintenir la diversité

Le réseau d’excellence MARBEF rassemble environ 56 instituts maritimes européens qui travaillent sur l’une des plus grandes questions de la biologie marine: la mise en lumière de la relation entre la biodiversité et le fonctionnement de l’écosystème. A plus long terme, le réseau vise à établir un centre d’excellence européen qui fera office de plate-forme pour l’intégration et la diffusion des connaissances en matière de biodiversité marine. Le futur Centre européen pour l’étude de la biodiversité marine et du fonctionnement de l’écosystème (EMBEF) assurera à l’Europe un rôle de premier plan dans ce domaine.

Top

 

  page 1 page 2 page 3 page 4 page 5
élément graphique