AVIS JURIDIQUE IMPORTANT - Les informations qui figurent sur ce site sont soumises à une clause de non-responsabilité et sont protégées par un copyright.
 
Drapeau européen    Europa Graphic element La Commission européenne Graphic element RechercheGraphic elementWhat is Europe doing?
Que fait l'Europe?

La biomasse, ou l'énergie du végétal

Retour Table des matières Suite
Retour Table des matières Suite

Graphic elementFaits et actions

Formidable réservoir d'énergie, la biomasse englobe diverses matières premières organiques d'origine végétale : produits sylvicoles, cultures spécifiques, recyclage de déchets agricoles, industriels ou ménagers. Elle constitue la quatrième ressource exploitée à l'échelle mondiale (14% de la consommation de la planète). Mais, mis à part l'Autriche, la Finlande et la Suède où elle occupe une place non négligeable, la biomasse n'intervient que pour 2% dans le bilan global de l'Europe. Energie stockable et non fluctuante, elle présente pourtant de nombreux atouts. Face à la menace de l'effet de serre, l'utilisation de la biomasse a un rôle neutre : exploités à des fins énergétiques, les végétaux restituent le carbone stocké durant leur croissance. Une véritable industrie de la biomasse, potentiellement créatrice d'emplois, apparaît comme une piste d'évolution de la politique agricole commune.
Sa valorisation pose néanmoins des problèmes de logistique dès lors qu'il s'agit de traiter les volumes de matières premières nécessaires à l'obtention de sources d'énergie suffisantes et rentables. Actuellement, le coût de l'énergie produite demeure trop élevé dans nombre d'applications.
Différentes recherches européennes sur les technologies de conversion (procédés thermochimiques, chimiques et biologiques) ouvrent des perspectives d'utilisations finales diversifiées, soit comme source de chaleur et d'électricité, soit sous forme de "biocarburants".

La biomasse, ou l'énergie du végétal

Un carburant propre
Vue de la distillerie d'Artenay (France) : le bioéthanol, produit à partir de plantes telles que le colza ou le tournesol, représente une source alternative de carburant pour les véhicules.

L'agriculture productrice de combustible vert
Une firme italienne, associée à des partenaires allemands, a mis au point un procédé de conversion de la biomasse d'origine agricole par pyrolyse. Cette innovation permet l'obtention d'un combustible gazeux utilisable par des turbines à gaz ou de moteurs diesel pour la fourniture d'électricité.

 
Retour Table des matières Suite
Retour Table des matières Suite
  Graphic element Recherche Top