Des solutions de cybersécurité résilientes pour les entreprises européennes

Les innovations informatiques ont ouvert des perspectives commerciales, mais ont aussi exposé les entreprises à de nouvelles menaces, surtout les PME, souvent mal préparées aux cyberattaques. Un projet financé par l’UE a développé de nouveaux outils pour aider les entreprises, et par extension les citoyens, à mieux se protéger, et les a diffusés sur une plateforme conviviale.

Countries
Countries
  Algeria
  Argentina
  Australia
  Austria
  Bangladesh
  Belarus
  Belgium
  Benin
  Bolivia
  Bosnia and Herzegovina
  Brazil
  Bulgaria
  Burkina Faso
  Cambodia
  Cameroon
  Canada
  Cape Verde
  Chile
  China
  Colombia
  Costa Rica
  Croatia
  Cyprus
  Czechia
  Denmark
  Ecuador
  Egypt
  Estonia
  Ethiopia
  Faroe Islands
  Finland
  France
  French Polynesia
  Georgia

Countries
Countries
  Algeria
  Argentina
  Australia
  Austria
  Bangladesh
  Belarus
  Belgium
  Benin
  Bolivia
  Bosnia and Herzegovina
  Brazil
  Bulgaria
  Burkina Faso
  Cambodia
  Cameroon
  Canada
  Cape Verde
  Chile
  China
  Colombia
  Costa Rica
  Croatia
  Cyprus
  Czechia
  Denmark
  Ecuador
  Egypt
  Estonia
  Ethiopia
  Faroe Islands
  Finland
  France
  French Polynesia
  Georgia


  Infocentre

Published: 22 February 2021  
Related theme(s) and subtheme(s)
Information societyInformation technology
SMEs
Security
Success stories in other languagesFrench
Countries involved in the project described in the article
Belgium  |  Germany  |  Greece  |  Ireland  |  Italy  |  Slovenia  |  Spain  |  United Kingdom
Add to PDF "basket"

Des solutions de cybersécurité résilientes pour les entreprises européennes

Image

© DmitryRazinkov, #266549367, source:stock.adobe.com 2021

La pandémie de COVID-19 a mis plus que jamais en évidence la dépendance croissante de l’économie mondiale à l’égard des technologies de l’information (TI). Quels que soient leur domaine d’activité et leur taille, les entreprises s’appuient sur des solutions informatiques pour assurer leurs activités quotidiennes et interagir avec les fournisseurs et les consommateurs.

Cela ouvre toutefois au risque de dommages économiques importants en cas d’incident de cybersécurité. Les cyberattaques sapent également la confiance que les citoyens et les entreprises accordent à notre société numérique, en plein essor.

«Qu’il s’agisse du vol en ligne de secrets d’affaires, d’informations commerciales et de données personnelles, ou d’interruption de services, tous ces incidents se traduisent par des pertes économiques», explique Anastasios Drosou, coordinateur du projet FORTIKA et chercheur principal au Centre de recherche et de technologie Hellas (CERTH), en Grèce. «À l’échelle de l’économie mondiale, le coût de la cybercriminalité est estimé à plus de 775 milliards d’euros par an. Les menaces relatives à la cybersécurité peuvent également avoir de graves répercussions sur les droits fondamentaux des citoyens, notamment en matière de respect de la vie privée.»

Des outils de cybersécurité puissants

Le projet FORTIKA a été lancé dans le but spécifique d’aider les petites et moyennes entreprises (PME) à lutter contre cette menace. Les petites entreprises ont généralement des ressources limitées et manquent souvent d’expertise interne. «Nous savons que la vulnérabilité d’une entreprise aux cyberattaques est inversement proportionnelle à sa taille», explique Anastasios Drosou. «Les PME sont souvent mal préparées à se défendre et à protéger leurs actifs numériques ainsi que les données et la vie privée de leurs clients.»

Le consortium du projet a entrepris de créer des outils spécifiquement adaptés aux besoins des PME. Des services de cybersécurité, reposant par exemple sur des algorithmes d’intelligence artificielle (IA), ont été développés afin d’identifier et de neutraliser les menaces. Le projet a également évalué les aspects juridiques et éthiques de la cyberprotection et a les a intégrés aux solutions techniques proposées.

«L’outil d’IA FORTIKA, par exemple, “surveille” le réseau d’une entreprise, identifie les menaces et initie des contre-mesures lorsque cela s’avère nécessaire», ajoute Anastasios Drosou. «De tels services sont facilement déployables grâce à un dispositif matériel abordable dénommé “FORTIKA Gateway [passerelle]”, que les PME installent elles-mêmes.»

L’un des principaux avantages du dispositif Gateway tient à sa mise en œuvre d’une nouvelle technologie matérielle appelée «Edge Acceleration». Edge Acceleration repose sur l’informatique en périphérie (les opérations informatiques effectuées au niveau ou à proximité de la source de données) et permet aux PME d’accéder à des niveaux élevés de puissance de calcul d’une façon efficace et abordable.

Un composant de gestion de l’information et des événements de sécurité (SIEM) a également été développé. Cette interface visuelle personnalisable et hautement interactive offre aux utilisateurs finaux une vue en temps réel conviviale, facilement compréhensible et complète de leurs actifs, de l’état de la sécurité et des opérations de neutralisation en cours.

Un marché en ligne dédié à la cybersécurité

Un autre succès important du projet s’est traduit par le développement d’une plateforme innovante, baptisée FORTIKA marketplace, qui permet aux PME d’accéder aux innovations développées aussi bien dans le cadre du projet que par des entités tierces. Ce marché en ligne à guichet unique permet aux entreprises de rechercher, de sélectionner et de télécharger les solutions de cybersécurité dont elles ont besoin. «L’un des objectifs du marché FORTIKA est d’orienter les utilisateurs des petites entreprises vers des services de cybersécurité fiables», explique Anastasios Drosou.

«Le marché en ligne n’est pas seulement un moyen d’assurer la promotion finale des outils de cybersécurité développés par le consortium FORTIKA. Il s’agit d’une plateforme ouverte, où toute une série de services de cybersécurité peuvent être commercialisés auprès des PME du monde entier. Offrir aux PME un accès à une cybersécurité de haut niveau, pour un coût modeste et avec un minimum d’efforts, leur permettra de concentrer leurs ressources limitées sur leurs activités principales et ainsi de prospérer.»

Renforcer la résilience des petites entreprises – qui constituent l’épine dorsale de l’économie européenne – revient également à insuffler une certaine confiance, bien nécessaire en cette période d’incertitude mondiale. À terme, la commercialisation des solutions proposées par FORTIKA et le lancement du marché en ligne favoriseront également la création de nouvelles perspectives d’emploi dans le secteur européen de la cybersécurité, aussi bien dans l’industrie que dans la recherche.

Détails du projet

  • Acronyme du projet: FORTIKA
  • Participants: Grèce (coordinateur), Belgique, Bulgarie, Allemagne, Irlande, Italie, Slovénie, Espagne, Royaume-Uni
  • Numéro du projet: 740690
  • Coût total: EUR 4 918 812
  • Contribution de l'UE: EUR 3 997 025
  • Durée: de juin 2017 à mai 2020

See also

 

Convert article(s) to PDF

No article selected




loading
Print Version
Share this article
See also
Plus d'informations sur le projet FORTIKA