Développer une bioéconomie dans l’Europe rurale

Une fois le cycle des cultures terminé, de nombreuses installations agricoles restent inutilisées. Leur conversion en sites de bioproduction pourrait prolonger leur activité sur l’année et profiter aux agriculteurs et industries agricoles. Un projet financé par l’UE a élaboré une gamme de produits biosourcés dont la production pourrait être assurée par ces installations nouvellement converties.

Countries
Countries
  Algeria
  Argentina
  Australia
  Austria
  Bangladesh
  Belarus
  Belgium
  Benin
  Bolivia
  Bosnia and Herzegovina
  Brazil
  Bulgaria
  Burkina Faso
  Cambodia
  Cameroon
  Canada
  Cape Verde
  Chile
  China
  Colombia
  Costa Rica
  Croatia
  Cyprus
  Czechia
  Denmark
  Ecuador
  Egypt
  Estonia
  Ethiopia
  Faroe Islands
  Finland
  France
  French Polynesia
  Georgia

Countries
Countries
  Algeria
  Argentina
  Australia
  Austria
  Bangladesh
  Belarus
  Belgium
  Benin
  Bolivia
  Bosnia and Herzegovina
  Brazil
  Bulgaria
  Burkina Faso
  Cambodia
  Cameroon
  Canada
  Cape Verde
  Chile
  China
  Colombia
  Costa Rica
  Croatia
  Cyprus
  Czechia
  Denmark
  Ecuador
  Egypt
  Estonia
  Ethiopia
  Faroe Islands
  Finland
  France
  French Polynesia
  Georgia


  Infocentre

Published: 18 November 2020  
Related theme(s) and subtheme(s)
Agriculture & food
Success stories in other languagesFrench
Countries involved in the project described in the article
Belgium  |  Greece  |  Italy  |  Netherlands  |  Serbia  |  Spain  |  Sweden  |  Ukraine
Add to PDF "basket"

Développer une bioéconomie dans l’Europe rurale

Image

© AGROinLOG, source: agroinlog-h2020.eu

Étant donné le caractère saisonnier de la disponibilité des matières premières pour de nombreuses industries agricoles européennes, les biens de production et installations de ces dernières finissent inutilisés une bonne partie de l’année. Pour que ces périodes creuses deviennent rentables, le projet AGROinLOG, financé par l’UE, s’emploie à créer une nouvelle branche d’activité qui permettra aux agro-industries d’exploiter pleinement leurs capacités en prolongeant leur activité tout au long de l’année.

«Cela permettra aux agro-industries de diversifier et de stabiliser leur activité annuelle, et d’améliorer leur compétitivité ainsi que leur chiffre d’affaires», affirme María Izquierdo, gestionnaire de projet au sein de la fondation CIRCE et gestionnaire du projet AGROinLOG. «Pour ce faire, nous avons étudié la viabilité de la transformation d’une agro-industrie en centre logistique intégré de biomasse.»

Un centre logistique intégré de biomasse (CLIB) constitue une ligne d’activité fondée sur des produits biologiques qui utilise les installations, les équipements et le personnel disponibles pour combler les mois de faible activité dans l’alimentaire. «Les CLIB intègrent une nouvelle chaîne de valorisation non alimentaire dans la chaîne alimentaire préexistante, grâce à la biomasse, aux déchets et aux autres résidus», explique María Izquierdo. «Il en résulte une production de matières premières biologiques pouvant être achetées et utilisées par les marchés de la bioénergie et de la bioraffinerie.»

Identifier de nouveaux bioproduits et matières premières biologiques

AGROinLOG a testé son concept de CLIB au sein de sociétés localisées en Espagne, en Grèce et en Suède. En Espagne, par exemple, les chercheurs ont démontré la faisabilité de l’utilisation d’un CLIB dans le secteur du fourrage pour produire des granulés mixtes à l’aide de matériaux issus d’herbes et de bois. En Grèce, les chercheurs du projet ont réalisé la toute première démonstration de taille et de récolte mécanisées sur des oliviers en utilisant des systèmes intégrés de récolte et de broyage. En Suède, ils ont montré que les biocarburants avancés tels que le bioéthanol 2G et la bio-huile peuvent être produits à partir de paille de blé d’hiver.

«Grâce à ces démonstrations, nous avons pu identifier des bioproduits et des matières premières biologiques techniquement réalisables pour les secteurs céréalier, de l’alimentation animale, fourrager et oléicole», observe María Izquierdo. Parmi ces produits, l’on peut notamment citer les granulés énergétiques, les thermoplastiques renforcés de fibres naturelles, les planches de surf biologiques, les adsorbants pour déversements d’hydrocarbures, le charbon actif pour les applications électroniques, la litière pour lapins, l’extraction de phénols, la bio-huile et les granulés de biochar.

Outre ces démonstrations, le projet a également identifié des régions européennes et des secteurs agricoles disposant d’un fort potentiel pour reproduire le concept de CLIB. «La principale conclusion du projet est que la mise en œuvre de CLIB dans les agro-industries est non seulement viable, mais qu’elle pourrait constituer une importante opportunité de diversification», ajoute María Izquierdo.

Créer des débouchés professionnels

Les chercheurs ont œuvré pour transformer les démonstrations réussies dans l’agro-industrie en véritables CLIB. Ces travaux ont notamment intégré l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement et la validation de la qualité des nouveaux produits. «Les modèles commerciaux conçus pour les trois cas de démonstration ont prouvé qu’ils améliorent l’emploi à temps partiel et contribuent même à créer des emplois à plein temps», conclut María Izquierdo. «Par conséquent, la mise en œuvre du concept de CLIB dans les agro-industries peut contribuer à attirer et à retenir les populations dans les zones rurales.»

Les chercheurs du projet travaillent actuellement à reproduire le recours aux CLIB au sein d’autres agro-industries. AGROinLOG a également inspiré d’autres projets de recherche européens axés sur l’utilisation de matières premières renouvelables pour produire de la bioénergie et d’autres matières premières biologiques.

Détails du projet

  • Acronyme du projet: AGROinLOG
  • Participants: Espagne (coordinateur), Belgique, Grèce, Italie, Pays-Bas, Serbie, Suède, Ukraine
  • Numéro du projet: 727961
  • Coût total: EUR 6 385 661
  • Contribution de l'UE: EUR 5 935 714
  • Durée: novembre 2016 à juillet 2020

See also

 

Convert article(s) to PDF

No article selected




loading
Print Version
Share this article
See also
Plus d'informations sur le projet AGROinLOG