AVERTISSEMENT JURIDIQUE IMPORTANT: Les informations qui figurent sur ce site font l'objet d'uneclause de non-responsabilitéet d'une déclaration concernant les droits d'auteur
 
Contact   |   Recherche sur EUROPA  
 Pays méditerranéens > Un environnement à préserver
Retour
Home
Suivant

Un environnement à préserver

illustration

Le bassin méditerranéen compte déjà plus de 500 millions d'habitants et accueille chaque année des millions de touristes. Ce qui se passe dans un endroit de la Méditerranée aura des effets dans un autre. Les modèles d'occupation des sols ont façonné pendant des millénaires les sociétés et les paysages méditerranéens pour les rendre tels que nous les connaissons aujourd'hui. La mise en place et le développement de sociétés durables passent par des solutions nouvelles pour réconcilier la productivité socio-économique et l'environnement. La coopération internationale en matière de recherche en Méditerranée propose une approche fondée sur la connaissance pour modéliser et gérer les ressources environnementales; quand il s'agit d'évaluer les bénéfices potentiels des projets, leur impact sur l'ensemble de l'écosytème est pris en considération. Les activités d'INCO portent sur de nombreux domaines, dont la gestion durable des ressources côtières, une industrie dutourisme et des loisirs, l'exploitation forestière, la protection de la nature, les pratiques en matière de pacage et d'utilisation des terres. Toutes les activités sont axées sur le principe de durabilité environnementale. Les projets devraient avoir des effets salutaires au niveau local, mais aussi pour la Méditerranée dans son ensemble. Le milieu bâti n'est pas non plus oublié, avec un certain nombre de projets visant à conserver et restaurer des sites importants du patrimoine culturel, à côté de recherches sur la prévention des dommages imputables aux activités sismiques.

Affectation des sols :une orientation nouvelle

illustration

L'exploitation forestière et la mise en pâture ont fortement sollicité les terres de la région occidentale de la Méditerranée, avec pour conséquence des problèmes de dégradation des sols et d'épuisement des ressources en eau. Le projet Medchange a étudié les changements introduits par l'homme (dans le contexte naturel actuel) au Maroc, en Tunisie et dans la Péninsule ibérique, afin d'évaluer les tendances possibles pour l'affectation des sols. Les résultats serviront à orienter les politiques vers un développement durable dans les régions rurales et contribueront à la conception et à la mise en œuvre de nouvelles pratiques d'exploitation des terres.

 

Des cèdres branchés

Une étude sur les cèdres de Turquie, du Maroc et du Liban devrait déboucher sur une exploitation commercialement durable des arbres cultivés. Des chercheurs ont procédé à un audit de biodiversité sur différents types de cèdres et à des essais pour déterminer quel est le type le plus approprié pour la production. L'étape suivante consiste à établir un système de production respectueux de l'environnement qui pourra préserver et enrichir la biodiversité naturelle des zones de production. Le projet tient compte de considérations sociales autant que biologiques, en concertation avecles ONG, les ministères et les acteurs commerciaux concernés.

Retour
Home
Suivant
 Affirmer le rôle international de la recherche communautaire