AVERTISSEMENT JURIDIQUE IMPORTANT: Les informations qui figurent sur ce site font l'objet d'uneclause de non-responsabilitéet d'une déclaration concernant les droits d'auteur
 
Contact   |   Recherche sur EUROPA  
 Pays méditerranéens > Promouvoir des sociétés saines
Retour
Home
Suivant

Promouvoir des sociétés saines

illustration

Grâce aux projets financés dans le domaine de la santé, la coopération internationale a pu soutenir la recherche en matière de santé publique, ainsi que la recherche qui porte sur des maladies spécifiques. La construction de systèmes sanitaires solides dans tous les pays, mais particulièrement dans ceux où l'économie n'est pas florissante, dépend autant de la mise en place de mesures politiques appropriées que de la lutte contre les causes et les effets des maladies.

C'est sur ce constat que repose l'approche globale de la coopération internationale en matière de recherche en Méditerranée qui vise à promouvoir des sociétés saines, en vue d'alléger les dépenses de santé publique et, à long terme, de soutenir l'activité socio-économique. INCO a notamment encouragé l'étude des répercussions sur la santé des altérations des écosystèmes et des cadres de vie occasionnées par les activités humaines. Les connaissances acquises dans ce domaine ont aidé le programme à financer des projets qui améliorent l'environnement et donc la santé des populations locales. L'épuration des eaux usées en est un bon exemple : une fois traités, les effluents peuvent être réemployés par l'agriculture et sont moins dangereux pour la santé humaine.

D'autres recherches ont porté sur le développement de produits de diagnostic, de médicaments et de vaccins et sur la médecine périnatale.

La santé est autant une affaire de fourniture efficace de services que d'invention de nouveaux remèdes. C'est pourquoi INCO a soutenu la recherche sur les systèmes de santé publique et les réformes du secteur de la santé. On peut citer à cet égard l'évaluation des politiques en matière de santé, l'examen de la gestion et des finances des services de santé, la validation de modèles de délivrance des soins médicaux et des études exploratoires consacrées aux ressources humaines et à l'égalité des chances entre hommes et femmes.

Lutter contre les infections graves

La leishmaniose est une infection causée par des protozoaires du genre Leishmania et transmise par la piqûre d'un insecte phlébotome. Un projet associant des chercheurs de Turquie, du Portugal, d'Israël et des Pays-Bas s'est intéressé à la propagation de la maladie, ainsi qu'aux méthodes de diagnostic et de traitement. Trois méthodes de diagnostic ont été rigoureusement comparées et des études ont été menées sur les techniques de vaccination afin de renforcer la compréhension clinique de la maladie. La mise en place d'un réseau permettant d'adresser les patients souffrant de leishmaniose aux services les mieux équipés dans les principaux hôpitaux de la région d'Izmir, en Turquie, figure au nombre des résultats de cette initiative.

 

Prévenir les maladies héréditaires

illustration

Deux maladies génétiques - la thalassémie et l'anémie à hématies falciformes - ont été étudiées en Tunisie et au Maroc, avec l'assistance de chercheurs français. Leurs coûts économiques, ainsi que leurs implications sociales ont été examinés, et des techniques de diagnostic ont été évaluées. Un transfert de technologies mises au point dans le cadre de ce travail a débouché sur la création de deux laboratoires de diagnostic prénatal à Tunis et à Casablanca. De plus, l'équipe de recherche estime que le programme de recherche offre une base solide pour l'amélioration de la prévention de ces maladies qui pèsent lourdement sur les dépenses de santé publique de ces deux pays nord-africains.

Retour
Home
Suivant
 Affirmer le rôle international de la recherche communautaire