AVERTISSEMENT JURIDIQUE IMPORTANT: Les informations qui figurent sur ce site font l'objet d'uneclause de non-responsabilitéet d'une déclaration concernant les droits d'auteur
 
Contact   |   Recherche sur EUROPA  
 Le monde en développement > Pourvoir aux besoins de la population, protéger les ressources
Retour
Home
Suivant

Pourvoir aux besoins de la population, protéger les ressources

illustration

Les pays en développement doivent trouver des solutions plus efficaces et durables pour produire davantage de ressources alimentaires afin de lutter contre la pauvreté et, en même temps, protéger l'environnement naturel contre les problèmes causés par certaines pratiques agricoles. Les statistiques montrent que le monde a le plus grand besoin d'une recherche fructueuse dans ce domaine : 1,5 milliard de personnes vivent dans une pauvreté absolue et 800 millions sont sous-alimentées. Les experts craignent l'apparition, dans moins de 20 ans, d'une famine structurelle frappant l'Asie du Sud et l'Afrique subsaharienne.

Ces problèmes exercent une pression énorme sur les ressources naturelles, les terres, l'eau douce et la biodiversité. Or il est presque impossible d'augmenter la superficie exploitable par l'agriculture sans nuire aux écosystèmes, et particulièrement à l'équilibre très fragile des forêts tropicales humides. La seule réponse à ce dilemme est que le monde apprenne à mieux se servir de ce dont il dispose aujourd'hui.

Le cadre offert par INCO peut aider la recherche à progresser grâce à divers projets de coopération pour accroître la production agricole et utiliser plus efficacement les ressources en terres et en eau. Par principe, le programme se refuse à encourager les anciennes pratiques qui ont causé tant de tort à l'environnement et se caractérisaient par des méthodes contestables comme la culture sur brûlis, l'abus de pesticides et d'engrais, et une mauvaise gestion des ressources en eau. En outre, il s'efforce de modifier l'approche de la recherche agronomique en encourageant la participation des utilisateurs finaux.

Le travail d'INCO couvre des domaines variés, comme la production végétale et la production animale, les cultures vivrières, les cultures de rapport et l'exploitation forestière, l'aquaculture et la pêche, et la transformation des aliments et autres produits.

Adapter le maïs aux sols acides

Le maïs est un aliment de base dans de nombreux pays en développement. C'est donc une culture importante. Malheureusement, son utilité est limitée par le fait que la plante s'accommode mal des sols acides, comme ceux des zones tropicales. Un projet INCO associant, sous une direction allemande, des installations de recherche en Espagne, au Cameroun, en Colombie, au Brésil et en Guadeloupe, a cherché comment mieux intégrer le maïs dans les systèmes de cultures sur sols acides des Tropiques. Les relations plante-sol, la physiologie et l'agronomie ont été examinés de près, tandis que l'on apportait des améliorations génétiques aux plants de maïs. Ces travaux - qui montrent que les objectifs de productivité élevée et de durabilité ne peuvent être atteints que par une combinaison de stratégies génétiques et agronomiques - ont débouché sur de nouvelles variétés de maïs donnant de meilleures récoltes sur sols acides qui sont désormais cultivées au Brésil et au Cameroun.

 

Des arbres de vie

Le moringa est souvent appelé l'arbre miracle parce que ses produits dérivés se prêtent à une multitude d'usages. Un projet INCO a examiné l'intérêt qu'une exploitation agroforestière pourrait tirer des Moringa oleifera et stenopetala pour produire à la fois de l'huile végétale et des réactifs coagulants pour le traitement de l'eau. Des essais ont été menés au Kenya, sous le contrôle de chercheurs locaux, aidés par des collègues venus de Grèce, d'Allemagne et du Royaume-Uni. Ils ont mis en évidence les meilleures techniques de production d'huiles destinées à la consommation ou à l'industrie. Ces résultats - de même que les conclusions concernant l'utilisation des semences de l'arbre pour le traitement de l'eau - sont aujourd'hui utilisés par des ONG qui travaillent sur des projets d'aide au développement.

Retour
Home
Suivant
 Affirmer le rôle international de la recherche communautaire