Navigation path

À propos du financement du 6e PC

Programme de recherche européenne sur le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose (2002-2006)

La révolution génomique a permis des progrès exceptionnels dans la compréhension de la biologie moléculaire sous-tendant de nombreuses maladies infectieuses. De nouvelles technologies scientifiques ont été développées et les applications créatives en résultant se sont révélées être de véritables révolutions scientifiques, impensables il y a encore quelques décennies. Malheureusement, trop peu de progrès scientifiques se traduisent par le développement de médicaments, microbicides ou vaccins qui répondent aux besoins urgents et réels des populations des pays en développement.

Illustration

Les pays riches oublient souvent les maladies transmissibles dans leur liste de menaces potentielles; pourtant, elles sont responsables de plus des deux tiers de la mortalité en Afrique. Les trois principales maladies transmissibles (VIH/sida, paludisme et tuberculose) sont responsables à elles seules de plus de 6 millions de décès chaque année. La priorité doit donc être accordée à la mise en œuvre de nouvelles interventions pour combattre ces maladies liées à la pauvreté (PRD). En réponse à cette priorité en matière de santé, la Commission européenne (CE) a presque quadruplé son soutien annuel aux activités de recherche sur les PRD depuis 2002.

L'augmentation du financement accordé à la recherche sur les PRD a principalement eu lieu pendant le sixième programme-cadre de recherche (6e PC). Le 6e PC a été adopté par les États membres de l'UE et le Parlement européen en juillet 2002 avec un budget indicatif de 400 millions d'euros alloués à la recherche sur de nouvelles interventions pour le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose sur une période de quatre ans. Des efforts importants ont été réalisés depuis afin de rassembler la masse critique nécessaire de partenaires privés et publics des pays développés et en développement pour une lutte commune contre ces trois maladies. Pour ce faire, différentes modalités de financement ont été employées pour soutenir les divers aspects de la recherche sur les PRD durant le 6e PC.

L'initiative la plus importante dans le cadre du 6e PC a été l'instauration du partenariat des pays européens et en développement sur les essais cliniques (EDCTP) par le Parlement européen et le Conseil, le 16 juin 2003 (JO L 169 du 8.7.2003, p.1).

African child - Illustration

L'EDCTP a pour objectif global d'accélérer la mise au point de nouveaux vaccins et médicaments pour les trois maladies susmentionnées, en soutenant la réalisation d'essais cliniques en Afrique, en partenariat avec des pays en développement. L'EDCTP a été formé en automne 2003 en tant qu'entité légale distincte, et siège à La Haye, aux Pays-Bas; elle a bénéficié d'un financement de 200 millions d'euros de la CE.

Les autres activités de recherche relevant du domaine consacré aux maladies liées à la pauvreté dans le cadre du 6e PC sont essentiellement destinées à créer une chaîne d'approvisionnement stable en médicaments candidats et en vaccins prometteurs pouvant être ensuite pris en charge par l'EDCTP.

[+] Lire la suite