Navigation path

Maladies traitées

Si l'on considère que le VIH/sida, le paludisme, la tuberculose, la résistance aux médicaments antimicrobiens et les maladies bactériennes négligées, provoquées par des protozoaires et des helminthes, qui sont endémiques dans les pays en développement, sont couvertes dans d'autres domaines du programme sur les maladies infectieuses du 7e PC, la définition actuelle des travaux concernant les «épidémies émergentes» portera sur les maladies virales émergentes touchant l'Europe réellement ou potentiellement..


La nature dynamique de ce domaine, qui, dans une certaine mesure, vise à nous préparer à «l'inconnu», ne permet pas d'établir une liste définitive des maladies abordées à ce titre. D'autre part, étant donné le nombre potentiellement illimité de maladies uniques pouvant être ajoutées à ce domaine (en vue des budgets limités soutenant les projets dans ce domaine), les thèmes des appels devront généralement traiter de groupes de maladies, par exemple «les fièvres hémorragiques virales» ou les «maladies à vecteur en Europe». Ce sera également l'occasion d'intégrer les efforts de recherche portant sur les agents pathogènes similaires et de puiser de nouvelles synergies par cette approche. Enfin, les aspects spécifiques de préparation seront traités de manière transversale à la maladie, à savoir par exemple le développement de nouvelles techniques de dépistage pour les produits sanguins ou la recherche de cibles médicamenteuses dans les virus à ARN.


La grippe bénéficie d'une position spécifique en raison de l'ampleur potentielle et de la probabilité d'une pandémie. Actuellement, elle est de loin la maladie la plus importante traitée dans le portefeuille de projets du programme-cadre, et les besoins en matière de recherche sur cette maladie restent très spécifiques;


La variante humaine de la maladie de Creutzfeldt-Jacob (vCJD) résulte de la transmission aux humains de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB, plus connue sous le nom de «maladie de la vache folle») est une ancienne épidémie émergente (provoquée par un prion et non un virus!), qui a été traitée avec succès à l'époque par un certain nombre de projets de recherche européens.


La dengue (fièvre virale hémorragique) a été importée en Europe des régions frappées par les maladies endémiques d'Asie, d'Afrique et d'Amérique du Sud et moyenne (Méso-Amérique). Cependant, la propagation de l'un de ces vecteurs arthropodes de la dengue, Aedes albopictus, qui s'est maintenant installé en Europe du Sud, représente un risque potentiel pour l'Europe. Plusieurs projets de recherche sur la dengue ont été financés au titre du 7e PC.


Parmi les autres maladies à vecteur émergeant en Europe, on compte le virus Chikungunya, avec la première apparition du virus en 2007 en Italie, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo que l'on trouve (et dont la fréquence ne cesse d'augmenter) dans certains pays du Sud-Est de l'Europe) et la fièvre du Nil Occidental, une zoonose qui se propage rapidement chez les animaux dans diverses parties d'Europe. Cependant, comme mentionné ci-dessus, ces maladies sont le plus couramment traitées dans les thèmes des appels orientés non pas sur une seule maladie, mais plutôt sur des groupes de maladies.