Navigation path

Résistance aux médicaments antimicrobiens

L'administration d'antibiotiques avait permis pendant un certain temps de maîtriser les infections bactériennes graves. Aujourd'hui, elles reviennent en force en Europe en raison d'une résistance accrue aux antibiotiques existants. Les patients hospitalisés aujourd'hui courent un risque important de contracter des infections multirésistantes ou résistantes à tous les types d'antibiotiques (qualifiées de «pan-résistantes»), contre lesquelles aucun médicament n'a plus d'effets. Dernièrement, la résistance des infections communautaires aux médicaments est devenue une source importante d'inquiétude. Parallèlement, le projet de développement de nouveaux antibiotiques ne progresse pas, étant donné la réticence exprimée par l'industrie pharmaceutique à investir dans ce domaine. Dans une perspective à long terme, les difficultés à traiter efficacement ces infections bactériennes constituent une menace pour de nombreuses modalités de diagnostic et de thérapie modernes, notamment la chirurgie avancée et la chimiothérapie.

Les activités de recherche visant à combattre le problème croissant de résistance aux médicaments antimicrobiens sont en tête de liste des priorités des programmes-cadres de l'UE depuis la conférence sur la menace microbienne, qui a eu lieu à Copenhague en 1998.

Dix ans plus tard, et avec quelque 200 millions d'euros accordé par l'UE à la recherche sur la résistance antimicrobienne, l'Europe est prête à combattre la résistance aux médicaments sur tous les fronts.

[+] Lire plus