This site has been archived on (yyyy/mm/dd)
22/10/2012
Sitemap Printable version
Text smaller Text bigger
rss feed

L'EER pour quoi?

L'instauration de l'EER est nécessaire pour surmonter la fragmentation de la recherche en Europe, ainsi que les obstacles nationaux et institutionnels. Cette fragmentation empêche l'Europe de réaliser tout son potentiel en matière de recherche et d'innovation, avec un coût énorme pour les contribuables, consommateurs et citoyens européens.

  • Les chercheurs continuent à voir leurs perspectives de carrière restreintes par des obstacles juridiques et pratiques qui entravent leur mobilité entre institutions, secteurs et pays.
  • Les entreprises éprouvent souvent des difficultés à coopérer et à conclure des partenariats avec des institutions de recherche en Europe, surtout d'un pays à un autre.
  • Le financement de la recherche aux échelons national et régional reste largement non coordonné. Il en résulte une dispersion des ressources, des redondances excessives et, plus généralement, une faible utilisation des ressources que nous consacrons collectivement à la recherche et à l'innovation en Europe.
  • Les réformes de la recherche entreprises au niveau national manquent souvent d'une véritable perspective européenne et de cohérence transnationale.
  • Sur la scène international, il n'existe pratiquement aucune coordination des stratégies et activités internationales en sciences et technologies entre les États membres, ainsi qu'entre eux et l'Union européenne. L'Europe ne joue donc pas le rôle de premier plan qu'elle pourrait occuper, notamment pour faire face aux principaux enjeux planétaires.

Voilà pourquoi le développement de l'EER est important pour la prospérité future de l'Europe. L'urgence apparaît lorsqu'on constate que la mondialisation de la recherche et de la technologie accélère et que les nouvelles puissances scientifiques et technologiques, notamment la Chine, l'Inde et d'autres économies émergentes, attirent des volumes d'investissements considérables en recherche et développement. Cette évolution peut s'avérer positive et ouvrir de nouvelles perspectives à l'Europe et au monde. Dans le même temps, elle soulève la question de l'aptitude de l'Europe à conserver un avantage concurrentiel en matière de connaissance et d'innovation. C'est là qu'intervient l'Espace européen de la recherche, qui doit être mis en place rapidement.