Navigation path

Additional tools

La politique de cohésion 2014-2020


Actualités

La Commission européenne adopte un «accord de partenariat» avec la Hongrie sur la mobilisation des Fonds structurels et d’investissement de l’UE en faveur de la croissance et de l’emploi pour la période 2014-2020

La Commission européenne a adopté un «accord de partenariat» avec la Hongrie, définissant la stratégie à mettre en œuvre pour l'utilisation optimale des crédits des Fonds structurels et d’investissement européens dans tout le pays. Cet accord ouvre la voie à des investissements à hauteur de 21,9 milliards d’euros au total — en prix courants, comprenant le financement de la coopération territoriale européenne et l'initiative pour l'emploi des jeunes — au titre de la politique de cohésion pour la période 2014-2020.

La Hongrie bénéficiera également d'une dotation de 3,45 milliards d'euros destinée au développement rural et d'une enveloppe de 39 millions d'euros destinée au secteur maritime et de la pêche.

Ces investissements de l'UE aideront à lutter contre le chômage, à dynamiser la compétitivité et à favoriser la croissance économique en soutenant l’innovation, l’éducation et la formation dans les agglomérations de toutes tailles et les zones rurales. Ils permettront également de promouvoir l’esprit d’entreprise et de combattre l’exclusion sociale, tout en contribuant à mettre en place une économie respectueuse de l’environnement et efficace dans l’utilisation des ressources.

M. Johannes Hahn, commissaire européen chargé de la politique régionale, a commenté l'adoption de cet accord en ces termes: «Nous avons adopté aujourd'hui un plan d’investissement stratégique vital, qui met la Hongriesur la voie de l’emploi et de la croissance pour les dix années à venir. Cet accord de partenariat traduit la détermination partagée par la Commission européenne et parla Hongried'utiliser le plus efficacement possible les investissements de l’UE. Conformément à la politique de cohésion réformée, il s'agit de renforcer la composante stratégique de tous nos investissements et de se concentrer sur les secteurs de l'économie dans lesquels leur incidence peut être optimisée, ainsi que sur la croissance durable et le développement social et humain. L’objectif premier est également d'obtenir des programmes et une mise en œuvre de qualité

M. Hahn a ajouté: «Cette stratégie d’investissement s'appuie sur les efforts importants déjà déployés par la Hongrie pour que l'UE atteigne ses objectifs de développement à long terme et durable dans toutes ses régions moins développées. La Hongrie dispose désormais grâce à cet accord d’une base solide qui couvre tous les Fonds structurels et d’investissement et donne une orientation stratégique aux futurs programmes qui favoriseront l'innovation, contribueront à rendre les PME hongroises plus compétitives et mieux intégrées au niveau international et renforceront la réputation croissante de la Hongrieen encourageant les projets liés à la recherche et au développement technique. Les Fonds ESI aident les régions et les villes hongroises à relever ces défis et à soutenir les entreprises locales et les habitants en vue d'atteindre ces objectifs

Pour en savoir plus:

La Commission européenne adopte un «accord de partenariat» avec la République tchèque sur la mobilisation des Fonds structurels et d’investissement de l’UE en faveur de la croissance et de l’emploi pour la période 2014-2020

La Commission européenne a adopté un «accord de partenariat» avec la République tchèque, définissant la stratégie à mettre en œuvre pour l'utilisation optimale des crédits des Fonds structurels et d’investissement européens dans tout le pays.

L'accord conclu ce jour ouvre la voie à des investissements à hauteur de 22 milliards d'euros au total — en prix courants, comprenant le financement de la coopération territoriale européenne et la dotation allouée à l'Initiative pour l'emploi des jeunes — au titre de la politique de cohésion pour la période 2014-2020. La République tchèque prévoit également 2 milliards d’euros pour le développement rural et 31 millions destinés au secteur de la pêche.

Ces investissements de l'UE aideront à lutter contre le chômage, à dynamiser la compétitivité et à favoriser la croissance économique en soutenant l’innovation, l’éducation et la formation dans les agglomérations de toutes tailles et les zones rurales. Ils permettront également de promouvoir l’esprit d’entreprise et de combattre l’exclusion sociale, tout en contribuant à mettre en place une économie respectueuse de l’environnement et efficace dans l’utilisation des ressources.

M. Johannes Hahn, commissaire européen chargé de la politique régionale, a commenté l'adoption de cet accord en ces termes: «Nous avons adopté aujourd'hui un plan d’investissement stratégique vital, qui met la République tchèque sur la voie de l’emploi et de la croissance pour les dix années à venir. Cet accord de partenariat reflète la détermination commune de la Commission européenne et de la République tchèque à employer les fonds de l'UE de la façon la plus efficiente possible — nos investissements doivent avoir un caractère stratégique, en vertu de la nouvelle politique de cohésion — en se concentrant sur l’économie réelle, la croissance durable et l'investissement dans le capital humain. Cependant, l’objectif premier n'est pas la rapidité mais la qualité. Dans les mois à venir, nous allons pleinement nous consacrer aux négociations afin d'obtenir les meilleures retombées possibles pour les crédits issus des Fonds structurels et d’investissement européens pour 2014-2020. L'engagement de tous est nécessaire pour garantir la qualité des programmes qui seront mis en place

M. Hahn a ajouté: «Cette stratégie d'investissement s'appuie sur la contribution déjà importante apportée par la République tchèque pour aider l'UE à remplir ses objectifs en matière de croissance intelligente, durable et inclusive.La République tchèque dispose désormais grâce à cet accord d’une base solide qui couvre tous les Fonds structurels et d’investissement et donne une orientation stratégique aux futurs programmes, qui favoriseront l'innovation, transformeront les PME tchèques en modèles de croissance et permettront à la République tchèque de consolider sa renommée croissante dans des secteurs tels que l'énergie, l'ingénierie et les nanotechnologies.Les Fonds ESI aideront les régions et les villes tchèques à relever ces défis

Pour de plus amples informations:

Toutes les actualités

Dans l’ensemble, la politique de cohésion réformée permettra d'investir jusqu’à 351,8 milliards d’euros[1] dans les régions et villes d’Europe, ainsi que dans l’économie réelle. Elle constituera le principal outil d'investissement de l'UE pour atteindre les objectifs d'Europe 2020: créer de la croissance et des emplois, s'attaquer au changement climatique et à la dépendance énergétique et réduire la pauvreté et l'exclusion sociale. Pour ce faire, le Fonds européen de développement régional sera concentré sur des priorités essentielles, comme le soutien aux petites et moyennes entreprises, l’objectif étant de doubler les crédits en les faisant passer de 70 à 140 milliards d’euros sur les 7 années de la période. À cela s'ajoutent une plus forte orientation sur les résultats et une nouvelle réserve de performance, pour l'ensemble des fonds structurels et d'investissement européens, qui encourage les projets de qualité. Enfin, l’efficacité de la politique de cohésion, du développement rural et du fonds pour la pêche sera également liée à la gouvernance économique afin d’inciter les États membres à suivre les recommandations formulées par l’UE dans le cadre du semestre européen.

[1] Aux prix courants.


Communiqué de presse
Réorientation de la politique de cohésion de l’Union européenne en vue de maximiser son impact sur la croissance et l’emploi: la réforme en 10 points

Infographie : Une nouvelle politique de cohésion pour l’Europe : La principale politique d’investissement en faveur de l’emploi et de la croissance
pdf bg cs da de el en es et fi fr hr hu it lt lv nl pl pt ro sk sl sv

Cibler les investissements sur les principales priorités de croissance

  • Recherche et innovation
    pdf bg cs da de el en es et fi fr hr hu it lt lv nl pl pt ro sk sl sv
  • Technologies de l’information et de la communication (TIC)
    pdf bg cs da de el en es et fi fr hr hu it lt lv nl pl pt ro sk sl sv
  • Compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME)
    pdf bg cs da de el en es et fi fr hr hu it lt lv nl pl pt ro sk sl sv
  • Transition vers une économie à faibles émissions de CO2
    pdf bg cs da de el en es et fi fr hr hu it lt lv nl pl pt ro sk sl sv
La politique régionale de l'UE: Restez informé
Médias sociaux