Navigation path

Additional tools

Portugal

La mer au service de l'humain

Île de Pico, Açores, Portugal

L'exploitation d'une énergie propre et renouvelable venue de la mer constitue déjà une solution très concrète au Wave Energy Centre, dans les Açores (Portugal). WavEC est un projet pionnier pour l'étude et le développement de l'énergie marémotrice dans sa centrale électrique expérimentale installée à Pico, une île des Açores, au Portugal. Construite au milieu des années 1990, la centrale a été reprise par le WavEC en 2004. Aujourd'hui, le WavEC, une association privée à but non lucratif, se compose de 15 organismes associés, notamment des entreprises d'ingénierie et de construction et des organisations de recherche.

L'homme contre la nature sur l'île de Pico L'homme contre la nature sur l'île de Pico

«Depuis le début 2010, la station de Pico a certainement produit plus d'énergie que toute autre installation marémotrice en Europe».
Ana Brito-Melo, WavEC

Le site de Pico avait été identifié comme réunissant le maximum d'avantages naturels pour l'exploitation de l'énergie marémotrice. La centrale est installée à Cachorro, où la profondeur de l'eau se combine avec la présence d'un couloir rocheux pour produire une très forte énergie marémotrice. De plus, la station est accessible par route et est reliée à un point de connexion au réseau électrique.

Des recherches persévérantes

Lancé en 1992, le projet d'origine a pu être mis en œuvre grâce à un financement de l'UE et du gouvernement portugais ainsi qu'à un soutien financier conjoint de l'EDP et de l’EDA, les compagnies électriques nationale et régionale. Son objectif étant de créer un petit réseau local, il présentait un intérêt particulier pour la production locale d'électricité dans les zones retirées. Ce projet a fonctionné jusqu'en 1999 mais s'est heurté à de fréquents problèmes techniques. Par la suite, des tests ont été réalisés entre 2005 et 2007 mais, encore une fois, les difficultés techniques héritées du projet d'origine, associées à un budget trop restreint pour l'ampleur de la tâche, ont empêché la station de fonctionner de façon satisfaisante.

En 2008, les chercheurs étaient à nouveau en mesure de faire progresser le travail. Un nouveau contrat avec l'EDP et un consortium portugais a été signé. Le projet a pu déterminer très clairement les défis à surmonter, ce qui lui a permis d'accomplir d'utiles progrès. Toutefois, la hausse des coûts et les effets des dommages aux structures en béton ont contraint à suspendre le projet. Le WavEC a alors décidé de poursuivre les travaux à ses propres frais et avec le soutien des partenaires techniques Kymaner et Efacec. Grâce aux améliorations considérables réalisées en 2009, il est devenu possible d'atteindre une exploitation autonome à plein rendement vers le début 2010.

La station de Pico démontre que le progrès scientifique s'effectue souvent dans l'adversité et exige un engagement à long terme. La masse de connaissances actuelle, laborieusement acquise au fil de 18 années, a beaucoup contribué à la réputation scientifique du Centre.

Faire preuve d'une expertise croissante

La centrale de Pico, qui reste l'actif le plus important du projet WavEC, est l'installation marémotrice ayant généré le plus d'énergie en Europe. Avec l'aide d'un financement constant, il est possible d'assurer l'exploitation commerciale de cette source d'énergie renouvelable d'un genre unique et de continuer à informer la communauté scientifique. Cette installation est une partie vitale du transfert technologique dans ce domaine scientifique. Qui plus est, elle a des effets secondaires bénéfiques car elle suscite un attrait touristique indéniable dans l'île.

Aujourd'hui, le Centre participe à une grande diversité de recherches collaboratives et agit souvent en qualité de consultant technique dans le cadre de projets maritimes d'énergie renouvelable. Le projet communautaire Equimar bénéficie ainsi de l'expertise de WavEC pour tester ses équipements d'extraction d'énergie marine et pour la R&D environnementale. De même, le projet wavetrain2 propose un programme de réseaux de formation dans l'UE qui est coordonné par le Centre. La viabilité future du Centre reste forte : l'enseignement à tirer des 18 dernières années est que l'expérimentation répétée et la résolution des problèmes constituent la seule façon de réellement progresser dans ce domaine passionnant mais imprévisible. L'exploitation de l'énergie de la mer ne se prête pas à des solutions simples et rapides mais elle offre de nombreuses raisons qui nous laissent entrevoir d'énormes possibilités pour l'avenir.

Informations techniques

Programme

ERDF

Investissement total

EUR 2 000 000

Contact

The WavEC project

 

Date de rédaction

25/05/2010

 

La politique régionale de l'UE: Restez informé
Médias sociaux