Navigation path

Additional tools

France

Un centre de protection maternelle de niveau international

Martinique, France

Un centre dernier cri de protection maternelle et infantile dispense aujourd’hui ses services dans la capitale de la Martinique. Les nouvelles infrastructures permettent à la petite île des Caraïbes de s’aligner sur les normes européennes du XXIe siècle. Plus de 4 000 bébés y ont déjà vu le jour.

Un centre en pleine activité Un centre en pleine activité

«Grâce à la nouvelle MFME, nous avons créé une centaine de postes, dont près de 85 % sont tenus par des femmes.»
Daniel Riam, directeur général du CHU

La Maison de la femme, de la mère et de l’enfant (MFME) fait partie du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Fort-de-France, et constitue l’aboutissement d’un projet de cinq ans financé en partie par l’Union européenne.

Un centre moderne unique

L’île de la Martinique se situe dans l’est des Caraïbes et est l’une des quatre régions d’outre-mer françaises. Elle est également la plus petite région de France et la deuxième plus peuplée, avec une population de quelque 402 000 habitants pour un territoire de 1 130 kilomètres carrés.

L’industrie touristique de l’île prospère. Pourtant, elle doit faire face à plusieurs obstacles à son développement, parmi lesquels son insularité, sa petite taille et son éloignement de l’Europe continentale. Du fait de ces défis, communs à de nombreuses autres régions d’outre-mer de l’UE, la Martinique est à la traîne par rapport au reste de l’Europe dans des domaines comme la santé et la culture.

C’est pourquoi, des efforts ont été mis en œuvre ces dix dernières années pour remédier à ces problèmes, avec le soutien financier de l’UE. Originellement, un premier centre de protection maternelle et infantile avait été ouvert sur l’île en 1959, mais s’était retrouvé complètement dépassé dès la fin du XXe siècle. Basé dans l’hôpital Victor Fouche, il se situait également à cinq kilomètres d’un centre similaire dans le complexe plus moderne du CHU.

Le CHU s’est donc associé avec les autorités locales et nationales pour construire une toute nouvelle Maison de la femme, de la mère et de l’enfant sur un seul site au sein de l’hôpital. L’UE a contribué à raison de près de 40 % aux fonds nécessaires. La planification a débuté en avril 2003 et le projet s’est achevé en mars 2008, avec l’ouverture d’un nouveau centre attrayant de 16 000 mètres carrés.

Des mères et des bébés en meilleure santé

La MFME est aujourd’hui l’un des quatre établissements que compte le CHU. Spécialisée en pédiatrie et en gynécologie-obstétrique, elle offre une capacité de plus de 170 lits et dispose d’infrastructures de pointe en matière d’imagerie médicale, de consultations, d’opérations et d’accouchements. Elle se compose également d’un centre de préparation à la naissance, de même que d’un centre de protection maternelle et infantile, de grossesse à haut risque et de planning familial.

La MFME permettra de réduire le taux relativement élevé de grands prématurés et de mortalité infantile et périnatale sur l’île. Elle a contribué à la naissance d’environ 2 000 bébés en 2008 et de 2 100 l’année suivante, et a traité plus de 15 500 urgences pédiatriques.

Le centre accueille l’école interrégionale de sages-femmes de l’île. Il a acquis une réputation de premier plan dans son domaine à l’échelle des Caraïbes et propose ses services aux patients de Guyane française.

France

Informations techniques

Programme

ERDF

Investissement total

EUR 55 000 000

Investissement de l'UE

EUR 21 599 000

Contact

Maison de la Femme, de la Mère et de l’Enfant

 

Date de rédaction

21/05/2010

 

La politique régionale de l'UE: Restez informé
Médias sociaux