Navigation path

Additional tools

Inforegio-Newsroom

« Un accord sur le cadre financier pluriannuel prouve la capacité de décision de l’Europe »

(19/03/2013)

« Un accord sur le cadre financier pluriannuel prouve la capacité de décision de l’Europe »

Le Commissaire européen Johannes Hahn a fait face aujourd’hui, lors de la Commission sur le développement régional (REGI) du Parlement européen, aux débats concernant le cadre financier pluriannuel européen, avec les élus européens. L’entente des États membres à propos du cadre financier pluriannuel joue un rôle capital dans la capacité de décision de l’Europe et la sécurité pour les marchés, les investisseurs privés et les citoyens, et ce, dès aujourd’hui.

 

Extraits de son discours :

L’étude politique du cadre financier pluriannuel se fait sous plusieurs angles : nettes augmentations de budget, toutefois pas aussi élevées que la Commission ne le souhaitait, pour la recherche et le développement, moyens supplémentaires pour lutter contre le chômage des jeunes, et en revanche moins d’argent pour les régions ou l’agriculture.

Il faut impérativement souligner que les dotations budgétaires soutiennent en principe la nouvelle architecture (transition des régions), permettant également une nouvelle orientation stratégique de la politique régionale.

Il m’est impossible de cacher que je désapprouve certains points, simplement parce qu’ils nuisent à la nouvelle approche orientée sur les résultats. Par exemple, la règle n+3 ne prend pas en compte le concept du ‘Better spending’. Je regrette également la dotation financière limitée de la coopération territoriale. Pour être bref, lorsque la plus-value européenne semble être la plus évidente, je considère qu’il s’agit d’une fausse alerte. Le Parlement définira donc un plan européen clair dans les négociations.

En somme, l’entente des chefs d’État et de Gouvernement constitue une base solide pour les négociations entre le Conseil et le Parlement. Nous avons besoin d’une solution rapide à ce problème, afin de ne pas retarder les autres négociations concernant les politiques sectorielles et de ne pas nuire à un programme solide. Tous les États membres, y compris la Croatie, ont conclu un accord de partenariat avec la Commission afin de concrétiser les choses de manière formelle pour assurer une transition fluide d’une période à une autre.

Je n’ai pas besoin de vous expliquer que l’interruption du financement pluriannuel au profit d’une budgétisation annuelle représente un risque extrêmement sérieux pour la politique régionale. Une politique d’investissement naît de la sécurité d’investissement !

Merci au Parlement/à vous pour l’immense engagement dans les négociations en trio actuelles, durant lesquelles la plupart d’entre vous ont fait preuve d’une grande implication directe, et qui semblent prendre une orientation très favorable. L’espoir de trouver un accord avant l’été semble donc justifié. La Commission, mes collaboratrices et collaborateurs et moi-même restons à votre disposition à tout moment.

Pour finir, je souhaite aborder deux points rapidement :

Part FSE : nous avons besoin rapidement d’une solution claire et ambitieuse pour la part minimale du FSE. Il est donc capital de tenir compte des particularités des régions et États membres et d’admettre une flexibilité adéquate. La conception de base ne doit toutefois pas être remise en question.

Concentration thématique : elle permet d’établir des objectifs à l’échelle européenne. Focalisation sur chaque élément relevant des objectifs de croissance Europe 2020. Appliquer la flexibilité à tous peut être une mauvaise interprétation, il s’agit de mesures orientées sur les objectifs. J’ai toujours favorisé et défendu le principe de la concentration thématique. Si nous souhaitons mettre en œuvre les moyens de sorte qu’ils aient un effet optimal, nous devons les concentrer sur certains domaines qui ont une importance majeure pour la croissance et l’emploi. Autrefois, la politique structurelle était touchée par l’absence d’orientation. Nous voulons prouver que nous nous améliorons.

La politique régionale de l'UE: Restez informé
Médias sociaux