Navigation path

Additional tools

Inforegio-Newsroom

Déclaration du Commissaire Johannes Hahn, en charge de la politique régionale, à propos du cadre financier pluriannuel 2014-2020 à l’issue du Conseil européen

(11/02/2013)

Déclaration du Commissaire Johannes Hahn, en charge de la politique régionale, à propos du cadre financier pluriannuel 2014-2020 à l’issue du Conseil européen

Je sais que ces négociations ont été difficiles et je suis soulagé que nous soyons arrivés à un accord du Conseil européen concernant le budget de l’UE pour la période 2014-2020. Sous réserve de l’approbation du Parlement européen, nous pouvons poursuivre sans délai nos préparatifs pour la prochaine période de programmation de la politique de cohésion. Il s’agit de canaliser les investissements de l’UE vers les projets les plus aptes à créer de l’emploi et à favoriser la relance de l’Europe. Il faut donner aux investisseurs des garanties là où les investissements privés peuvent aussi appuyer nos efforts.

La proposition d’origine de la Commission aurait davantage servi les intérêts de l’Europe. Avec le texte actuel, nul doute qu’il sera plus difficile de financer toutes les priorités de l’UE exposées dans nos propositions.

Le budget de la politique de cohésion a été réduit par rapport à la première proposition de la Commission mais les 325 millions d’euros alloués pour sept ans financeront une politique modernisée: plus efficace, plus transparente, plus européenne et au cœur de la stratégie Europe 2020 en faveur de la croissance et de la compétitivité. La politique de cohésion est le principal outil d’investissement dont dispose l’UE pour accomplir les objectifs d’Europe 2020 et je me suis engagé à les réaliser. Cet accord confirme aussi les éléments clés d’une autre réforme visant à recentrer encore la politique et améliorer son efficacité. Soulignons qu’en acceptant notre nouvelle catégorie des «régions en transition» et le principe qui permet d’allouer également des fonds aux régions plus développées, l’accord reconnaît que les investissements en faveur de la croissance et de la création d’emploi sont nécessaires dans toutes les régions de l’UE.

Néanmoins, en dépit de l’exigence de «meilleure maîtrise des dépenses», certaines dispositions de cet accord risquent de retarder des investissements indispensables pour relancer la croissance sur le terrain.

Je ferai tout mon possible pour défendre une nouvelle politique de cohésion axée sur l’avenir, favorisant la création d’emploi et les investissements dans l’innovation, la recherche, les petites et moyennes entreprises et une économie sobre en carbone. Je compte sur le Parlement européen pour agir de même et défendre un budget apte à répondre aux enjeux d’aujourd’hui et à soutenir nos prochaines réformes de la politique de cohésion de façon à ce que chaque euro dépensé contribue à créer des emplois dans les régions d’Europe.

La politique régionale de l'UE: Restez informé
Médias sociaux