Navigation path

Additional tools

Inforegio-Newsroom

Projet de la semaine: un centre d’oncologie à l’hôpital Mater Dei pour améliorer la lutte contre le cancer à Malte

(04/05/2012)

Projet de la semaine: un centre d’oncologie à l’hôpital Mater Dei pour améliorer la lutte contre le cancer à Malte

Le projet «Centre d’oncologie de l’hôpital Mater Dei» à Msida, Malte, sera une extension de l’hôpital général public Mater Dei. Ce projet est considéré comme crucial par les autorités de la santé publique depuis que les statistiques ont révélé à Malte un taux de survie au cancer inférieur aux taux observés dans la plupart des autres pays européens. Le «Centre d’oncologie de l’hôpital Mater Dei» a pour objectif direct d’améliorer les taux de survie au cancer de la population. À cette fin, le nouveau centre aura pour mission de fournir des soins médicaux et un soutien tout au long de la phase de traitement du cancer. Il devra accorder une attention spéciale aux adolescents et aux patients nécessitant des soins palliatifs.

Le projet «Centre d’oncologie de l’hôpital Mater Dei» a été approuvé en tant que «grand projet» par la Commission européenne le 10 avril 2012 et sera financé au titre du programme européen de politique régionale «Investir dans la compétitivité pour une meilleure qualité de vie». Le coût total du projet avoisine les 60 millions d’euros. Il sera cofinancé par l’UE et par des apports nationaux. La contribution de l’UE s’élève à 41,5 millions d’euros. Le projet est en cours d’exécution. Il devrait être terminé et opérationnel fin 2013.

Le «Centre d’oncologie de l’hôpital Mater Dei», qui remplacera l’actuel hôpital Sir Paul Boffa, sera interconnecté avec l’hôpital Mater Dei sur le plan matériel et organisationnel. Il offrira 96 lits (74 pour les patients hospitalisés et 22 pour les soins de jour) et sera divisé en 4 zones fonctionnelles: la zone des patients hospitalisés, la zone des patients externes, la zone de traitement comprenant les services de radiothérapie et d’anesthésie, et enfin des espaces pour les services de soutien clinique (notamment physiothérapie et psychologie) et non clinique.

Le projet prévoit aussi des investissements supplémentaires dans des technologies respectueuses de l’environnement: un système de ventilation d’air frais, des panneaux photovoltaïques sur le toit, un système de récupération des eaux de pluie et de récupération et de traitement des eaux usées pour limiter la dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles et réduire ainsi considérablement les rejets de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Brian St John, directeur général de la Foundation for Medical Services et chef du projet «Centre d’oncologie de l’hôpital Mater Dei», a déclaré:                                                  

«Le patient est au cœur de tout ce que nous faisons et nous continuerons d’appliquer une approche intégrée dans nos propositions concernant le traitement du cancer à Malte. Nous sommes toujours aussi déterminés à faire profiter nos patients de tous les bénéfices qu’offre une nouvelle infrastructure de santé de cette envergure, un centre de soins consacré à faire progresser les traitements, l’éducation et la recherche dans le domaine de l’oncologie. Nous continuerons de travailler d’arrache-pied de façon à investir intelligemment les fonds octroyés, notamment la contribution de l’UE, au bénéfice de nos patients, mais également au bénéfice de notre personnel médical. Ce dernier est constitué de professionnels extrêmement talentueux et je crois que ces nouvelles installations serviront de catalyseur dans le développement et le perfectionnement de nouvelles méthodes de travail améliorées.»

Informations complémentaires sur le Centre d’oncologie de l’hôpital Mater Dei:

- Département de planification et de coordination des priorités (autorité de gestion) et politique régionale de l’UE à Malte.

- Foundation for Medical Services (exécutant du projet), organisme du ministère de la santé, des personnes âgées et des soins de proximité.

- Hôpital Mater Dei de Msida, Malte.

La politique régionale de l'UE: Restez informé
Médias sociaux