Des technologies à haut rendement énergétique dans les habitations

Plus de deux mille foyers dans le Nord-Ouest de l’Angleterre bénéficient d’un programme écologique visant à réduire les émissions de carbone et les frais de carburant tout en stimulant l’économie locale.

Autres outils

 
Grâce à REECH, Helena Partnerships, l’un des bénéficiaires du projet, a pu embaucher de nouveaux apprentis. Grâce à REECH, Helena Partnerships, l’un des bénéficiaires du projet, a pu embaucher de nouveaux apprentis.

L’initiative REECH («Renewables and Energy Efficiency in Community Housing», énergies renouvelables et efficacité énergétique dans les logements communautaires) vise à moderniser plus de 2 000 logements sociaux à des fins d’économie d’énergie dans des communautés particulièrement défavorisées du Merseyside et de Halton.

Ce programme prévoit d'installer dans 2 112 foyers une isolation externe et interne des murs, des pompes géothermiques, des chaudières écoénergétiques, des chauffe-eau solaires, une ventilation passive et mécanique, du triple vitrage, une illumination par LED et des optimiseurs de puissance.

Le conseil municipal de Sefton est le chef de file du projet, qui concerne aussi quatre autres autorités locales du Merseyside, ainsi que Halton dans le comté voisin du Cheshire.

De nouvelles perspectives commerciales

En augmentant la demande de technologies vertes, l’un des objectifs du projet est d’offrir de nouvelles perspectives commerciales aux fournisseurs locaux et aux entrepreneurs du secteur de l’énergie verte et des technologies sobres en carbone. On estime que les travaux d’installation parviendront à réduire de 12 000 tonnes les émissions de dioxyde de carbone au cours de ce projet sur trois ans. Selon les travaux de modélisation, la réduction des émissions de CO2 sur la durée de vie des systèmes d’économie d’énergie installés est estimée à 115 000 tonnes.

Sur le plan économique, le projet devrait mobiliser 9,5 millions de GBP (11 millions d’euros) supplémentaires d’investissements du secteur privé et accroître de 4 millions de GBP (4,6 millions d’euros) la valeur ajoutée brute (VAB) de l’activité économique régionale.

Le gestionnaire du projet, Frank Egerton, affirme que le projet a procuré aux fournisseurs locaux du secteur de la construction une excellente occasion d’accroître leurs connaissances dans le domaine de la reconfiguration des systèmes, tandis que certains d’entre eux ont été directement employés dans les travaux d’isolation des habitations. 

“De nombreuses entreprises ont assisté aux séminaires organisés par REECH et certaines ont suivi une formation complète et ont obtenu une accréditation pour l’installation de systèmes externes d’isolation des murs», indique-t-il.

«Les prestataires de formations se sont aperçu que l’offre dans ce domaine était insuffisante et ils mettent aujourd’hui les moyens nécessaires pour satisfaire cette demande. REECH a déjà généré deux cent trente emplois indirects et nous pensons que l’emploi augmentera dans ce secteur dans les années qui viennent.»

M. Egerton ajoute que ce projet, qui permet aux ménages d’économiser de l’énergie et de réduire leurs dépenses de carburant, aidera les personnes issues des communautés les plus défavorisées de la région à sortir de la pauvreté énergétique.


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Renewables and Energy Efficiency in Community Housing (REECH)» bénéficie d’un investissement total de 15 000 000 GBP (17 400 000 EUR). La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 7 170 624 GBP (8 300 000 EUR) pour la période de programmation 2007-2013. Le projet est financé au titre de la priorité «création des conditions nécessaires à une croissance durable» du programme opérationnel pour le Nord-Ouest de l’Angleterre.


Date de rédaction

02/09/2013