L’accès haut débit stimule les mutations économiques

Dans les Cornouailles et les îles Sorlingues, une modernisation importante du réseau haut débit est prévue pour bientôt. Ce projet a pour principal objectif de soutenir les petites entreprises, dans une région qui accuse un retard par rapport aux autres régions britanniques en raison de son éloignement relatif.

Autres outils

 

D’ici 2015, près de 40 % des entreprises de la région bénéficieront de connexions Internet bien plus rapides. Un quart de ces entreprises sera en forte croissance et à forte valeur ajoutée, ce qui est considéré comme indispensable pour l’économie et les perspectives à long terme de la région.

Next Generation Broadband

Situés dans l’Angleterre du Sud-Ouest, le comté de Cornouailles et les îles Sorlingues dépendent des revenus du tourisme et de l’agriculture. Cofinancé par le Fonds européen de développement régional, le projet Cornwall – Next Generation Broadband vise principalement à soutenir les entreprises locales en augmentant la vitesse des connexions Internet, mais il va de soi que l’amélioration de la bande passante profitera également aux autres citoyens et institutions de la région.

Ce projet a été proposé en mars 2010 et approuvé trois mois plus tard. Au titre du contrat passé à cet effet, British Telecom déploiera des connexions très haut débit en fibre optique (Next Generation Broadband – NGB) dans 86 % des locaux commerciaux de la région. Des solutions sans fibre optique seront utilisées pour les 14 % restants. En outre, British Telecom mettra en place des infrastructures de réseau supplémentaires et proposera des services NGB de gros à tous les prestataires de services de communication.

Les deux principales architectures font appel aux technologies FTTP et FTTC. Près de 49 % des locaux commerciaux bénéficieront de la technologie FTTP, qui amène au plus près de l’utilisateur le câble de fibre optique qui arrive au central téléphonique. Près de 37 % des entreprises bénéficieront d’une couverture FTTC, c’est-à-dire que le câble de fibre optique est amené du central téléphonique aux sous-répartiteurs locaux, le raccordement avec l’utilisateur final se faisant au moyen du réseau cuivre traditionnel. Des solutions faisant appel à la technologie cuivre ou sans fil seront utilisées pour tous les établissements restants.

L’une des régions les mieux connectées d’Europe

En 2015, une fois le NGB déployé, les utilisateurs pourront bénéficier de vitesses de connexion pouvant aller jusqu’à 100 mégabits/seconde, surtout dans les établissements raccordés aux réseaux en fibre optique. Un peu moins de la moitié des 25 000 entreprises corniques devrait bénéficier de ce nouveau réseau, dont 2 400 entreprises en forte croissance et à forte valeur ajoutée, qui seront prioritaires en matière de connexion et de vitesse.

Les centres d’innovation et les établissements d’enseignement et de recherche ne seront pas pour autant négligés. Enfin, ce nouveau réseau attirera et fidélisera les entreprises à forte valeur ajoutée, apportant plus généralement des avantages socioéconomiques à la communauté régionale élargie.

Ce projet permettra de créer une vingtaine d’emplois permanents. Indirectement, il représente environ 4 300 contrats à durée indéterminée potentiels.

Date de rédaction

22/09/2010