Assainissement d’un réservoir à Tarragone

Cet important projet prévoit la décontamination chimique du réservoir de Flix, situé dans le nord de l’Espagne, en Catalogne.

Autres outils

 

Le projet «Décontamination chimique du réservoir de Flix» a pour objet l’extraction et l’évacuation des boues ainsi que la construction de bâtiments destinés à héberger le matériel et les machines de traitement et de stockage des substances extraites.

Évacuer les substances accumulées

Au fil du temps, le réservoir de Flix, situé à Tarragone, a accumulé boues et pollution, à un point tel que des mesures doivent être prises pour les enlever et les draguer. C’est dans ce but que des objectifs de décontamination ont été définis pour draguer les sédiments et les eaux contaminées, mais également pour assurer aux populations locales une eau potable. Étant donné l’ampleur du projet, un grand nombre d’emplois seront créés : 200 emplois directs pendant la durée des travaux (durée moyenne de 4 ans), et 10 autres emplois une fois le système en place et opérationnel (durée moyenne de 30 ans).

Vers une eau propre

Plusieurs phases de travail doivent être menées à bien en préparation aux travaux de dragage, notamment: isoler la zone du réservoir dans laquelle les substances contaminées se trouvent; restreindre l’accès à la rive droite du réservoir et la protéger sur tout le tronçon à partir duquel les substances contaminées seront évacuées; intercepter et détourner les eaux de surface et les eaux souterraines qui arrivent au niveau de la rive droite; construire des bâtiments destinés à abriter le matériel et les machines de traitement des matières solides et de l’eau extraite, ainsi qu’à stocker les matières extraites avant et après le traitement; installer un tapis roulant pour déplacer les matières traitées depuis la station de traitement vers la décharge; et enfin, créer et isoler une décharge qui prolonge une décharge existante dans la zone de Racó de la Pubilla.

Une fois les travaux de préparation terminés, les matières contaminées seront extraites et draguées, et ensuite emmenées pour être traitées. Après avoir été traitées, les matières seront emmenées et mises en décharge.

Une stratégie de régénération pour plus de sécurité

Le projet englobe également un plan de régénération de la zone. L’objectif de ce plan est de veiller à ce que les populations qui se trouvent en aval du réservoir puissent continuer d’être approvisionnées en eau en cas de contamination localisée depuis l’Èbre.

Date de rédaction

15/02/2011