Une ligne ferroviaire dans les monts Cantabriques

Deux tunnels d’une importance capitale pour la nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse entre Madrid et les Asturies, dans le Nord-Ouest de l’Espagne, sont en cours d’excavation à l’aide d’équipements lourds. Une fois terminés, ils accéléreront les transports dans cette région montagneuse escarpée.

Autres outils

 

Les tunnels de Pajares, situés dans les Communautés autonomes des Asturies et de Castilla y León, sont construits dans le cadre d’un projet en partie financé par l’UE. Ils s’inscrivent dans un projet européen qui vise à améliorer la desserte ferroviaire à grande vitesse dans le Sud-Ouest de l’Europe.

Deux nouveaux tunnels

Le projet de la ligne à grande vitesse entre Madrid et les Asturies, via León, remonte à 1996, lorsqu’il a, pour la première fois, été inscrit dans la politique européenne. Il fait partie d’une stratégie visant à moderniser le réseau ferroviaire dans toute la péninsule ibérique, comme dans le reste de l’Europe.

Dans le cadre d’un grand projet de ligne ferroviaire à grande vitesse Madrid - León - Asturies pour le transport de passagers et de marchandises, le chantier se poursuit autour du col de Pajares, en particulier dans deux sous-sections: «La Robla-Túneles de Pajares» et «Túneles de Pajares-Sotiello-Campomanes-Pola de Lena». Cette voie passe par les monts Cantabriques, une barrière naturelle entre les Asturies et le centre de l’Espagne.

Ce projet a pour objectif de construire de nouveaux tunnels plus directs sur un tracé de 25 kilomètres, qui font partie du nouveau contournement du col de Pajares d’une longueur de près de 50 kilomètres. Ce contournement ferroviaire remplacera celui datant de la fin du XIXe siècle.

Des travaux sont en cours sur quatre sous-sections. Lors de la première phase, les contractants feront du terrassement et construiront les nouveaux tunnels et viaducs. Des couloirs de liaison seront installés à intervalles réguliers entre les deux voies séparées des tunnels. Des équipements de pointe seront utilisés, dont des tunneliers qui peuvent revêtir les parois juste après l’excavation. Lors de la deuxième phase, les travaux consisteront à installer les rails et les équipements de communication et de signalisation, et à électrifier les voies.

Un plus pour les voyageurs et les touristes

Une fois terminés, le contournement du col de Pajares et ses tunnels constitueront une composante importante de la ligne ferroviaire à grande vitesse entre Madrid et les Asturies. La nouvelle ligne sera plus confortable et offrira des liaisons plus rapides entre des villes telles que Valladolid, Palencia, León, Oviedo et Gijón, avec des temps de parcours réduits de plus de moitié dans la plupart des cas.

Cette nouvelle ligne plus directe a, par ailleurs, le mérite d’améliorer l’accès du Nord-Ouest de l’Espagne pour les touristes et d’encourager les habitants de la région à préférer le tain à leur voiture.

Date de rédaction

10/05/2010