La ligne n° 11 du métro madrilène s’ouvre à la banlieue

Les travaux d’extension réalisés sur l’une des lignes du métro de Madrid n’ont pas seulement amélioré la qualité de vie de la population locale, mais ils représentent également un important facteur de relance de l’économie et renforcent l’attractivité de la région pour de nouvelles sociétés.

Autres outils

 

La Communauté de Madrid a récemment étendu la ligne de métro n° 11, qui relie la station de La Peseta, dans la zone de développement urbain de Carabanchel (PAU), au district de Leganés La Fortuna, à la périphérie de la ville.

L’objectif de ce projet était d’étendre la ligne de métro n° 11 existante de 3,2 km jusqu’au Barrio de la Fortuna, dans le sud-ouest de Madrid. Cette extension comprend de nouvelles voies, le creusement d’un tunnel et la construction d’une nouvelle station de métro à La Fortuna, ainsi que l’aménagement d’un parc de loisirs. Elle a été mise en œuvre par la société publique public MINTRA (Madrid Infraestructura del Transporte).

Des temps de trajet plus courts

Les travaux ont inclus la conception des infrastructures et la construction d’un tunnel et d’une station de métro avec ses couloirs, points d’accès, locaux techniques, sa décoration et ses appareils électriques et de ventilation, ainsi que ses issues de secours. L’extension de la ligne n° 11 jusqu’à La Fortuna, permet à présent aux habitants du quartier, soit environ 15 000 personnes, de rejoindre le centre de Madrid en moins de 15 minutes et, depuis la station Plaza Elíptica, d’accéder à l’ensemble du métro de Madrid.

Les travaux relatifs à la nouvelle extension ont commencé en 2007 et les 3,2 km de voie ont été ouverts au public le 5 octobre 2010 par Esperanza Aguirre, présidente de la Communauté autonome de Madrid. Une fois le projet achevé, la demande de transport sera transférée de la route au métro, réduisant ainsi le nombre d’accidents de la route et diminuant les niveaux de pollution atmosphérique et sonore, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre. Ce projet devrait également engendrer 1 240 emplois par an, tant directs qu’indirects.

Parc et vélos

Le projet a également prévu la reconstruction du parc Serafín Díez Antón, d’une superficie de près de 31 200 m², situé directement au-dessus de la station La Fortuna, et améliorant ainsi la qualité de vie des habitants du quartier. Le parc comprend des équipements récréatifs, tels que promenades, terrains de sports et une aire de jeux pour enfants. Des aménagements sont également prévus pour faire du vélo, en facilitant l’accès à l’entrée des stations pour les cyclistes. Ces aménagements comprennent trois aires de stationnement pour vélos et 250 mètres de bande cyclable.

La reconstruction du parc a, par la suite, donné aux résidents la possibilité de jouir d’un nouvel espace de loisirs et de rencontres de qualité. Avant l’extension de la ligne de métro, ce quartier souffrait, en tant que cité-dortoir, de sa mise à l’écart et de problèmes sociaux connexes; par conséquent, le fait de relier le quartier Sud de La Fortuna au métro de Madrid n’aura pas qu’un impact économique positif, mais il a en plus un impact social important.

Date de rédaction

22/09/2011