Madrid prolonge une liaison ferroviaire à grande vitesse le long de la côte orientale

Une nouvelle ligne ferroviaire va permettre de réduire radicalement la durée des trajets depuis la capitale espagnole vers Valence et Alicante, offrant ainsi une alternative très attrayante au voyage en voiture ou en avion.

Autres outils

 

Après l’inauguration en 2010 d’une ligne ferroviaire à grande vitesse entre Madrid et Valence, on prévoit maintenant le prolongement de la ligne au sud vers Alicante.

Réduction de la durée des trajets

Le projet prévoit la construction d'un tronçon de 54 km de ligne ferroviaire à grande vitesse entre Valence, troisième ville du pays, et Xàtiva, située au sud de cette dernière. Il comprend la construction d’une ligne à grande vitesse conforme aux normes internationales et d’un dépôt à Xàtiva. La ligne devrait entrer en service en 2014.

La nouvelle section est la dernière en date d’une série de travaux de construction d’une liaison ferroviaire reliant Madrid aux villes des communautés valencienne et de Castille-La Manche et de la Région de Murcie. La ligne entre Madrid et Valence via Motilla del Palancar, avec une bifurcation vers Albacete, est en service depuis le mois de décembre 2010.

La liaison ferroviaire à grande vitesse a permis de réduire la durée du trajet entre Madrid et Valence de 3 heures et demie à 1 heure et demie. Les extensions à venir réduiront d'une heure et 50 minutes le trajet entre Madrid et Alicante, qui passera de près de quatre heures à un peu plus de deux.

Le train comme alternative viable à la voiture ou à l’avion

La ligne à grande vitesse a été conçue pour stimuler la compétitivité régionale et le marché de l’emploi le long de la côte méditerranéenne, en facilitant le transport des marchandises et le tourisme. Une nouvelle pièce vient donc s’ajouter au puzzle de la ligne Nord-Sud le long de la côte, offrant des liaisons de meilleure qualité vers les régions isolées de l’intérieur et réduisant la durée des trajets vers les villes situées sur le parcours: Cuenca, Albacete, Valence, Alicante et Castellon.

Les autorités espèrent que le nouveau service incitera les usagers de la route à préférer le train à la voiture. Quelques 59 % des trajets sur cette route sont actuellement effectués en voiture, contre 19 % en train. Le bus et l’avion se partagent le reste. D’après les estimations, la liaison ferroviaire à grande vitesse portera ces chiffres à 42 % pour la voiture et 37 % pour le train.

Au total, le projet de construction de la ligne ferroviaire créera 14 500 emplois pendant la construction et 1 167 une fois la ligne mise en service.

Coût total et financement UE

Le budget éligible du projet «High-Speed Train Madrid-Castilla La Mancha-Comunidad Valenciana-Region of Murcia. Section: Xàtiva-Valencia (Spain)» (Train à grande vitesse Madrid-Castille-La Manche-Communauté valencienne-Région de Murcie. Section: Xàtiva-Valence (Espagne)) est de 83 000 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 44 000 000 pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

11/07/2012