Extension de la station de traitement des eaux usées à Burgos

La station de traitement des eaux usées de Burgos est en cours d’extension afin d’améliorer le traitement de l’ensemble des eaux usées produites dans la ville et aux alentours.

Autres outils

 

L’objectif du projet est de produire des effluents d’une qualité telle qu’ils auront un impact minimal sur l’environnement dans lequel ils seront déversés, la rivière Arlanzón. Une fois l’extension terminée, la station de traitement des eaux usées disposera de la capacité nécessaire pour traiter 150 000 mètres cubes d’eau par jour, une évolution positive pour les quelque 180 000 habitants de Burgos et des alentours.

Améliorer progressivement les systèmes de traitement

D’un point de vue technique, le projet se décline sous différentes mesures.

La nouvelle station accueillera une nouvelle ligne de traitement des eaux où arriveront les eaux usées après avoir traversé deux canalisations à partir d’un système de collecte situé dans l’égout principal. Cette ligne de traitement comprendra: le prétraitement, la décantation primaire, le bioréacteur, la décantation secondaire et le rejet d’effluents.

Par ailleurs, une nouvelle ligne de traitement des boues sera créée et la ligne de traitement des eaux présente dans la station existante sera rénovée. L’installation de traitement biologique actuelle sera également rénovée et passera d’une à deux lignes, avec une zone anoxique à 20 % afin d’éliminer une partie du nitrogène.

La ligne de traitement des boues rénovée sera utilisée à la fois par l’ancienne et la nouvelle station de traitement des eaux usées. Après déshydratation, les boues issues des deux stations seront traitées simultanément. Une nouvelle station de déshydratation sera construite à côté de la station de séchage thermique.

Les effluents seront ensuite soumis à un traitement tertiaire. De cette façon, seule de l’eau épurée sera déversée dans la rivière.

Après extension, la station pourra traiter un volume moyen d’environ 150 000 mètres cubes d’eau par jour, c’est-à-dire 50 % de plus que la station existante.

Avantages pour les habitants de Burgos et l’environnement

Le projet, dont l’achèvement est prévu pour décembre 2013, aura des effets positifs considérables sur l’environnement à Burgos et améliorera la durabilité de l’environnement de la ville grâce à une meilleure qualité des effluents dont l’impact sera minimal lors de leur rejet dans la rivière Arlanzón.

Par ailleurs, les quelque 180 000 habitants raccordés au système d’égouts bénéficieront de l’augmentation de 50 % de la capacité de traitement de la station. Enfin, le projet devrait permettre la création de 36 emplois au cours de la phase de mise en œuvre et de 13 lors de la phase d’exploitation, ce qui favorisera l’économie locale.


Date de rédaction

10/10/2011