L’eau potable coule à flots à la Costa del Sol

En tirant parti des ressources que la nature leur offre, la région du sud de l’Espagne et ses habitants bénéficieront bientôt d’une eau potable propre et saine.

Autres outils

 

Le principal élément de ce projet est la construction d’une usine de dessalement de l'eau de mer à la Costa del Sol, à l’ouest du pays. Outre la création d’emplois, le projet permettra également de réduire la pression sur les nappes aquifères et aboutira à une capacité de rendement initiale de 20 millions de m3 par an.

Transformer l’eau de mer en eau potable

Les principaux objectifs du projet sont de garantir un approvisionnement en eau potable propre et sûr, de promouvoir le développement socioéconomique de la région et de réduire la forte pression à laquelle les nappes aquifères ont été récemment soumises. Les infrastructures intègreront tous les éléments nécessaires au captage, au traitement et au transport de l’eau produite dans l’usine, à savoir un système d’approvisionnement en électricité, une structure d’entrée d’eau, des conduites forcées, l'usine de dessalement même, des dispositifs automatiques de contrôle de l’usine, des conduites destinées au transport de l’eau produite ainsi que des conduites pour le transport et l’évacuation de l’eau hypersaline. Une fois terminées, les installations auront une capacité de rendement annuelle de quelque 20 millions de m3, mais cette dernière pourrait augmenter sensiblement pour atteindre 40 millions de m3 par an.

Les bénéficiaires de ce projet sont notamment les personnes qui vivent dans les parties est et ouest de la Costa del Sol, ainsi que les habitants de plusieurs communes situées à l’est de la Costa del Sol, à proximité de Malaga. Au total, ce sont quelque 500 000 personnes qui bénéficieront d’un approvisionnement en eau potable garanti.

Des effets ressentis à plusieurs niveaux

Ce projet devrait également profiter au développement économique de la région. En effet, l’eau désalinisée produite par l’usine sera un atout fort bien venu pour le secteur du tourisme et les services relatifs aux loisirs. D’un point de vue environnemental, le projet permettra de réduire la pression à laquelle les nappes aquifères de la région ont récemment été soumises et, en termes d’emplois, ce projet devrait créer 100 emplois directs pendant la durée des travaux, et 15 autres une fois l’usine entièrement opérationnelle.

Date de rédaction

08/03/2011