Canaliser les eaux, pour une région plus sûre

Grâce au contrôle des cours d’eau et à la construction d’ouvrages stratégiques, les habitants de la province de Valence auront bientôt l’esprit tranquille pendant les fortes pluies, sachant que des mesures de prévention des inondations sont en place.

Autres outils

 

Les travaux prévus au titre de ce projet pour lutter contre les inondations comprennent la construction d’une digue, l’extension du bassin actuel du rio Gallinera et d’autres mesures visant à améliorer l’évacuation, la canalisation et la dérivation des eaux.

Endiguer le flot des eaux menaçantes

Jusqu’à présent, la province espagnole de Valence et plus précisément les quelque 57 000 habitants des agglomérations proches des nouvelles infrastructures prévues ont dû gérer le lourd tribut économique et psychologique des dommages subis par les biens privés et publics, ainsi que les pertes de revenus des entreprises locales découlant directement du phénomène des crues-éclairs. Le projet actuel portera sur le bassin du rio Gallinera, en vue de mettre fin à des inondations destructrices et par conséquent de rassurer les populations locales.

Un réseau de canaux pour améliorer la sécurité

Les principaux travaux interviendront dans le bassin fluvial, près de la ville d’Oliva. Ils consisteront notamment à ériger une digue (la digue d’Oliva), conçue pour retenir de grandes quantités de précipitations en cas d’orage, qui seront ensuite déversées en aval, dans des conditions d’écoulement laminaire, en direction de la mer Méditerranée. Ces travaux prévoient également de canaliser en partie le lit asséché du rio Gallinera à proximité de son point de croisement avec la route nationale N-332, de manière à ce qu’il puisse recevoir les eaux collectées par la digue et les acheminer vers la Méditerranée.
Ce nouveau réseau hydrographique entraînera également la dérivation du cours de l’Alfadalí vers le rio Gallinera. Des ouvrages secondaires permettront d’évacuer les eaux des crues-éclaires de la gorge de Benirrama vers l’Alfadalí ou le canal du rio Gallinera. La construction d’un pont et de passerelles améliorera la mobilité des populations locales et accroîtra la sécurité. Le projet prévoit également d’élargir certains canaux et de construire des murs de soutènement (en béton et/ou en gabions, selon les endroits) le long de diverses sections, notamment dans les zones urbaines.

Un élan durable pour l’emploi local

Outre la protection accrue des populations locales et un risque moindre de dommages dus aux inondations, ce projet entraînera également des retombées économiques en termes d’emploi. Pendant l’étape de mise en œuvre, cinquante emplois directs (d’une durée moyenne de trois ans) seront créés, suivis de quatre postes supplémentaires (d’une durée moyenne de trente ans) pendant l’étape opérationnelle, apportant des avantages à long terme pour la région.


Date de rédaction

07/02/2011