L'Europe aide la Slovénie à mieux exploiter les avantages du train

Les travaux d'électrification et de modernisation entrepris sur un tronçon de plus de 100 km de voie sur une ligne majeure du nord de la Slovénie devraient créer de l'emploi et favoriser la croissance des régions voisines de Podravska et de Pomurska.

Autres outils

 

Le projet implique la reconstruction, l'électrification et la modernisation d'un tronçon à 160 km/h sur la ligne ferroviaire reliant Pragersko à Hodoš, ainsi que la modernisation de passages à niveau et l'aménagement de passages souterrains dans les gares. L'investissement améliorera la qualité et la compétitivité du fret dans la région, réduira la durée des trajets et sera bénéfique à la sécurité des passagers.

Tous les acteurs impliqués bénéficieront en outre des économies d'énergie et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre qui seront réalisées grâce aux technologies utilisées et aux normes environnementales qui ont été intégrées dès les prémisses du projet.

Se rapprocher de l’Europe

Le projet est l'un des dix corridors prioritaires du Réseau transeuropéen de transport, communément désigné par l’acronyme RTE-T. Il fait partie d'un tracé reliant différentes villes de France, de Hongrie, d'Ukraine et de Slovénie.

Ce projet verra l'électrification de 109 km de voies ferroviaires existantes, ainsi que la construction de cinq nouvelles sous-stations électriques. La vitesse et la capacité seront accrues grâce à la modernisation des voies ferrées et à la reconstruction de 14 arrêts. Sept passages à niveau deviendront par ailleurs inutiles du fait de l'amélioration des infrastructures. Quatre grands ponts en acier devront être reconstruits, alors que deux seront entièrement remplacés. 13 522 mètres de parois antibruit seront installés et 166 bâtiments protégés par le biais de mesures passives spécifiques.


Coût total et financement de l’UE

Le projet «Reconstruction, électrification et modernisation d'un tronçon ferroviaire à 160 km/h entre Pragersko et Hodoš» dispose d’un budget total de 329 836 548 EUR. La contribution du Fonds de cohésion de l’UE s’élève à 166 220 642 EUR. Le projet est financé au titre de la priorité «Infrastructure ferroviaire» du programme opérationnel «Développement des infrastructures du secteur de l'environnement et des transports» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

10/04/2014