Méthode de gestion des déchets ultramoderne

Un système intégré de gestion des déchets solides pour toute une province est en cours de déploiement dans le nord-est de la Roumanie. Une fois établi et opérationnel, ce système profitera à quelque 568 000 personnes, en permettant notamment une collecte sélective des déchets d'emballage pour toute personne habitant dans les centres urbains et dans les zones rurales.

Autres outils

 

Le projet inclut d'importants investissements dans toute une série de mesures, notamment la fermeture des décharges urbaines et rurales existantes, ainsi que des campagnes de sensibilisation du public sur les déchets solides. Ce projet sera mis en œuvre dans le Judeţ de Neamt, sous la responsabilité du Conseil du Judeţ.

Chaîne de gestion intégrée

Le projet vise à mettre en œuvre un système de gestion intégré des déchets solides. Il rassemblera toutes les phases de la gestion des déchets: tri, collecte, transport, traitement, recyclage et élimination. Trois décharges urbaines non conformes seront fermées et réhabilitées. Plus de 120 décharges illégales situées dans des zones rurales seront fermées, et 45 d’entre elles seront également réhabilitées.

Le projet inclut la collecte sélective des déchets, notamment la distribution de poubelles et de conteneurs pour les déchets recyclables et les déchets biodégradables. Des bacs à compost seront également distribués aux habitants.

Trois centres de transfert seront construits à Cordun, à Targu Neamt et à Tasca (45 000, 17 000 et 9 000 tonnes/an), ainsi qu’un nouveau centre de tri à Cordun, avec une capacité de gestion allant jusqu’à 17 000 tonnes par an. Une nouvelle décharge sera également créée à Girov, et trois décharges non conformes seront fermées et réhabilitées (à Roman, Targu Neamt et Bicaz).

Un système à l’échelle du Judeţ

Grâce à ce projet, le taux de collecte des déchets mixtes couvrira l’ensemble de la population rurale et urbaine du Judeţ, alors que ce taux n'était que de 63 % en 2001 dans les zones urbaines et de 14 % dans les zones rurales.

Les dépôts illégaux devraient appartenir au passé, cela permettrait en effet de réduire les risques sanitaires encourus par la population et d’améliorer la qualité de l’environnement. De même, un système de gestion des déchets solides fiable et conforme rendra la région de Neamt plus attractive aux yeux d’investisseurs.

Le projet entraînera la création de 100 emplois directs pendant la phase de mise en œuvre et de 76 autres une fois le système établi et opérationnel. Des mesures seront également prises pour sensibiliser le public à la réduction des déchets à la source ou au tri des matériaux recyclables.


Date de rédaction

30/03/2011