Grand projet scientifique en Roumanie

Un programme visant à construire un centre ultramoderne de recherche dans le domaine de la physique nucléaire a pour but de soutenir la communauté scientifique européenne dans son ensemble et de stimuler le système roumain de recherche et développement.

Autres outils

 

«Extreme Light Infrastructure» (ELI) est un projet de recherche paneuropéen mené en République tchèque, en Hongrie et en Roumanie. Les investissements octroyés à cet effet par le Fonds européen de développement régional sont consacrés à la construction d’un grand centre de recherche et développement en Roumanie, baptisé ELI-NP (NP signifie physique nucléaire). Une fois opérationnel, le centre ELI-NP sera équipé de technologies laser qui, dans l’ensemble, seront utilisées pour effectuer des recherches fondamentales dans le domaine de la physique nucléaire.

Le principal objectif d’ELI-NP est de promouvoir la recherche nationale et européenne en créant des infrastructures de recherche reconnues au niveau international, ouvertes aux chercheurs universitaires ainsi qu’au secteur privé et industriel.

Ce projet encourage également les systèmes roumains d’innovation et de recherche et développement, qui souffrent actuellement d’un manque d’infrastructures de recherche de grande échelle, d’un nombre insuffisant de chercheurs, d’un niveau modeste de résultats et de l’absence d’une culture de transfert entre les connaissances et la technologie. Le pays compte également très peu d’entreprises novatrices.

Infrastructures uniques

ELI-NP est une infrastructure unique offrant aux chercheurs à la fois des installations à rayon laser et à rayon gamma. Cette combinaison permet au centre ELI-NP d’étudier l’impact de la radiation électromagnétique très intense sur la matière, en se concentrant spécifiquement sur les phénomènes nucléaires et leurs applications potentielles. Les expériences associant les rayons laser et gamma se dérouleront dans une chambre d’interaction et permettront à l’ELI-NP d’apporter une contribution importante à la science fondamentale.

Les recherches effectuées sur le site pourront trouver leur prolongation dans quatre domaines majeurs:

  • Fluorescence de résonance nucléaire (FRN), menant à de nouvelles techniques pour améliorer le traitement des déchets nucléaires ainsi qu’à des applications pour la sécurité dans les ports et les aéroports.
  • Applications visant à améliorer les essais non destructifs et les études matérielles grâce à la recherche de sources de positron et aux activités de recherche des micro-rayons gamma énergétiquement accordables et monochromatiques à haut flux.
  • Ouverture de nouveaux champs de recherche dans les radioisotopes pharmaceutiques.
  • En ce qui concerne l’irradiation matérielle, l’ELI-NP permettra d’effectuer des recherches sur les effets des lasers puissants sur les matériaux, qui pourraient ensuite produire une série d’applications.

Cette fiche technique décrit la phase 1 du projet ELI-NP, qui devrait être terminée en 2015. La phase 1 comprendra la construction de plusieurs nouveaux bâtiments de haute qualité et économes en énergie, à savoir: un bâtiment pour les technologies laser; un bâtiment pour les expériences et sources gamma; une structure pour les laboratoires; ainsi qu’un espace pour les invités, des bureaux et une cafeteria. La phase 1 prévoit également l’installation d’un bras laser de 10 PW. Un second bras laser sera commandé à la fin de la phase 2. Cette mesure augmentera considérablement le temps d’accès des chercheurs.

Une fois les constructions terminées, les infrastructures de l’ELI-NP seront directement gérées par l’Institut national de physique et de génie nucléaire Horia Hulubei (IFIN–HH). La mise en œuvre de ce projet devrait créer plus de 250 emplois.


Coût total et financement de l’UE

Le projet «ELI: Extreme Light Infrastructure - Nuclear Physics, Phase 1» dispose d'un budget total de 179 988 881 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional de l’UE s’élève à 149 390 771 EUR pour la période de programmation 2007-2013. Le projet est financé au titre de la priorité «Recherche, développement technologique et innovation pour la compétitivité» du programme opérationnel «Améliorer la compétitivité économique».


Date de rédaction

22/05/2013