Réfection du système de chauffage urbain d’Oradea

Ce projet comprend la réhabilitation des installations actuelles de chauffage urbain et des réseaux d’approvisionnement en chauffage de la municipalité d’Oradea en vue de réduire les concentrations d’émissions de monoxyde de carbone (CO), de dioxyde de soufre (SO2), de monoxyde et dioxyde d’azote (NOx) et de poussières et d’améliorer l’efficacité énergétique de ce système.

Autres outils

 

Les mesures prises permettront d’aligner les installations sur la législation européenne applicable dans le domaine de l’environnement et la politique européenne de réduction de la pollution atmosphérique en vue de faire face au changement climatique. Elles contribueront également à améliorer l’efficacité énergétique en réduisant les pertes de chaleur dans le réseau d’approvisionnement en chauffage urbain.

Raccordement aux côtes du sud de l’Italie

La réduction des concentrations d’émissions de SO2 et de NOx, qui dépassaient les plafonds autorisés avant le projet, et l’amélioration du système de chauffage pour plus de 141 000 habitants d’Oradea ne constituent que deux des principaux avantages attendus de ce projet.

Concrètement, ce projet comprend la construction d’équipements spéciaux et la réhabilitation du réseau actuel. Les tâches de ce projet sont:

  • la construction de deux chaudières fonctionnant au gaz naturel/mazout;
  • la construction d’une chaudière fonctionnant au gaz naturel;
  • l’installation d’une unité de cogénération avec une turbine à gaz et une chaudière de récupération de chaleur dans la centrale, appelée CET1, afin de réduire les émissions de NOx, de SO2 et de poussières en abandonnant progressivement l’utilisation du lignite et en augmentant l’efficacité énergétique;
  • l’installation de nombreux systèmes auxiliaires;
  • la remise en état partielle du réseau de transport.

Réduction de la durée des déplacements

Après la mise en œuvre du projet, l’infrastructure sera gérée par l’opérateur local, SC Electrocentrale Oradea SA, qui est entièrement la propriété de la municipalité d’Oradea.

Outre le fait d’améliorer l’approvisionnement en chauffage pour 141 000 habitants, ce qui représente 70 % de la population de la municipalité d’Oradea, en réduisant les émissions de SO2 et de NOx, ce projet contribuera à améliorer la qualité de l’air et l’état sanitaire de toute la population de la région. De plus, l’amélioration de l’efficacité énergétique permettra de réduire la consommation d’énergie primaire, y compris les ressources fossiles, et donc contribuera également à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

D’un point de vue financier, ce projet permettra de faire de la région d’Oradea une place plus attrayante pour les investissements. Il créera directement 185 emplois au cours de la phase de mise en œuvre. Des gains d’efficacité énergétique ainsi que des hausses de tarifs contribueront également à améliorer la viabilité financière du système de chauffage urbain, qui actuellement dépend fortement de subventions de fonctionnement.

Date de rédaction

08/09/2011