Réduire la pollution atmosphérique provoquée par la principale centrale électrique de la ville

De nouveaux équipements d’absorption des substances polluantes sont actuellement installés dans une centrale électrique de Craiova, au sud-ouest de la Roumanie. L’objectif visé par ces installations est de limiter les émissions de dioxyde de soufre et d’autres particules de la centrale. Le projet s’inscrit dans le cadre des engagements pris par la Roumanie pour se conformer à la législation de l’Union européenne sur la pollution atmosphérique.

Autres outils

 

Le matériel de désulfuration des gaz de fumée est installé sur deux réacteurs de la centrale. Le principal résultat attendu est une meilleure qualité de l’air pour cette ville de quelque 300 000 habitants.

Désulfuration des gaz de fumée

La centrale de Craiova emploie environ 1630 personnes. Une partie des installations, la centrale de production combinée de chaleur et d'électricité Craiova II, fournit de l’électricité pour le réseau national roumain, et produit 95 % de la chaleur nécessaire au chauffage des hôpitaux, écoles, institutions publiques et de certaines entreprises de la ville.

Le projet actuel découle de la nécessité pour toutes les centrales roumaines de limiter leurs émissions de dioxyde de soufre (SO2) et d'oxydes d'azote (NOx) dans l’atmosphère, afin de se conformer à la législation européenne en matière de pollution industrielle. En vertu du traité d’adhésion à l’Union européenne qu’elle a signé, la Roumanie s’est vu octroyer une période de transition pour satisfaire aux règles européennes sur la limitation des émissions d’oxydes d’azote (31 décembre 2009) et des émissions de dioxyde de soufre (31 décembre 2010).

Pour satisfaire aux normes en matière d’émissions de dioxyde de soufre à la fin de l’année 2010, il a été décidé d’équiper deux réacteurs de la centrale de production combinée de chaleur et d'électricité de Craiova de systèmes de désulfuration des gaz de fumée. Ces systèmes utilisent une méthode d’absorption par voie humide au calcaire pour enlever des fumées d’échappement les substances chimiques ciblées. En plus de limiter les émissions de dioxyde de soufre, le système de désulfuration des gaz de fumée permettra de réduire également les émissions de chlorure d'hydrogène, d'anhydride sulfurique, de mercure, de particules et d’autres polluants éventuellement présents dans les gaz de fumée. Le choix de la société de placer ce système a également été motivé par les recommandations formulées d’après les meilleures techniques disponibles de l’Union européenne.

Une qualité de l’air conforme aux normes européennes

Au niveau régional, le principal résultat attendu est l’amélioration de la qualité de l’air, ce qui aura des effets bénéfiques sur la biodiversité et la population locale. Le projet devrait par conséquent aider à attirer de nouveaux investisseurs dans la région et y améliorer ainsi le niveau de vie.

Grâce à ce projet et aux autres programmes environnementaux menés par la société, la centrale de production combinée de chaleur et d'électricité Craiova II sera entièrement conforme à la législation européenne en matière d’environnement d’ici à la fin 2010, comme en est tenue la Roumanie. Le système de désulfuration des gaz de fumée réduira dans un premier temps les émissions de dioxyde de soufre de Craiova II à 379 mg/Nm3 maximum pour un mélange de carburant standard de lignite et de gaz. Le système peut encore réduire davantage les émissions de dioxyde de soufre, dans le cas où la législation européenne l'exigerait à l'avenir.


Date de rédaction

21/02/2011