Une nouvelle autoroute au service de toute une région

La construction d’une nouvelle autoroute reliant les villes roumaines de Timisoara et Lugoj permettra de réduire les temps de parcours et de faciliter l’accès de milliers d’habitants de la région aux centres urbains.

Autres outils

 

Le projet prévoit la conception et la construction d’une autoroute à deux bandes de circulation de 25,6 km et d’une bretelle de contournement de 9,5 km autour de Timisoara. Le reste du chantier comporte l’aménagement de 13 ponts et passerelles, 19 viaducs, deux échangeurs et trois aires de repos et de service. La bretelle de contournement de Timisoara débutera à l’échangeur avec la route provinciale CR691, s’étirera sur une distance d’environ 1 km au nord de Giarmata pour rejoindre ensuite la nouvelle autoroute.

Réduire les temps de parcours

Dès que l’autoroute sera ouverte à la circulation, la durée moyenne des trajets entre les deux villes devrait passer de 41,5 minutes à environ 18 minutes. Les automobilistes peuvent espérer des gains de temps puisque la vitesse moyenne passera à 115 km/heure.

Outre les navetteurs faisant la liaison entre Timisoara et Lugoj, les riverains et les services publics profiteront également des avantages offerts par la nouvelle autoroute. La région dans son ensemble, et plus particulièrement les 687 000 habitants de la province de Timis, bénéficieront d’un accès plus aisé aux deux villes.

Ce projet d’autoroute s’inscrit dans le Réseau transeuropéen de transport (RTE-T) au titre de l’axe prioritaire 7 qui couvre le territoire de Nadlac à Constanta en passant par Bucarest. Le programme RTE-T entend améliorer les infrastructures de transport dans l’ensemble de l’UE afin que les personnes et les marchandises puissent circuler de façon optimale dans tous les États membres.

On estime que 750 emplois seront créés pendant la phase de réalisation du projet et 50 dès la mise en service de l’autoroute. En temps voulu, le projet fera vraisemblablement l’objet de quelques ajustements techniques de manière à pouvoir équiper l’autoroute de postes de péage. Les autorités roumaines ont en effet l’intention d’installer des péages afin de couvrir les coûts d’entretien et de gestion du réseau.


Coût total et financement de l’UE


Le projet «Construction of Timisoara - Lugoj motorway and Timisoara bypass at the motorway level» dispose d’un budget éligible total de 305 540 349 EUR. La contribution du Fonds de cohésion s’élève à 210 925 318 EUR pour la période de programmation 2007-2013. Le projet est financé au titre de la priorité «Modernisation et développement des axes prioritaires RTE-T en vue de la mise en place d’un système de transport durable, intégré avec les réseaux européens de transport» du programme opérationnel «Transports».


Date de rédaction

18/02/2013