Limiter les pertes du chauffage urbain

Bacău, dans le nord-est de la Roumanie, travaille actuellement à moderniser en profondeur son chauffage urbain afin de fournir une meilleure efficacité énergétique pour plus d'un tiers des habitants de la ville et un meilleur environnement pour tous.

Autres outils

 

Les travaux prévus comprennent la réhabilitation des usines de chauffage urbain et des réseaux de distribution de chauffage, dont l'installation d'une unité à cycle combiné dans l'une des usines. Une fois ces travaux achevés, la ville sera parfaitement en conformité avec la législation environnementale de l'Union européenne couvrant ces systèmes.

Réduire les polluants atmosphériques

Le système de chauffage urbain de Bacău fournit plus de 37 % des 177 000 habitants, ainsi que la plupart des institutions publiques et le secteur des services. Ce projet quinquennal vise à améliorer l'efficacité des usines de chauffage locales qui souffrent d'un excès de pertes thermiques, ainsi que l'efficacité des transports et réseaux de distribution associés. Un autre objectif consiste à améliorer la qualité de l'air local, ce qui sera naturellement bénéfique pour la santé de la population.

La ville dispose déjà d'un plan d'action pour s'attaquer aux émissions nuisibles, telles que le dioxyde de soufre (SO2), l'oxyde d'azote (NOx) et les particules qui émanent de son chauffage urbain. Ce projet répondra par conséquent à l'objectif de Bacău consistant à devenir plus propre et plus verte, tout en mettant la ville en conformité avec les normes européennes en matière d'émissions.

Les mesures spécifiques comprennent la remise en état d'une chaudière à eau dans l'usine numéro deux, et la remise en état de deux pompes de transport et du réseau de distribution. Toutes ces mesures visent à stimuler l'efficacité énergétique. L'usine un sera également équipée d'une unité moderne à cycle combiné: cela améliorera l'efficacité énergétique et réduira les émissions nuisibles, grâce à la diminution du recours au lignite. Enfin, le projet supervisera la fermeture du dépôt de scories et de cendres, ce qui réduira la pollution afférente.

Une efficacité énergétique renforcée

Une fois achevé, le projet aura apporté une série d'améliorations aux usines de chauffage locales, dont la remise en état des chaudières et des pompes. Les 66 700 habitants reliés au chauffage urbain bénéficieront directement du projet. Pour la population municipale, sur un plan plus large, cela apportera avec le temps des avantages considérables grâce à l'amélioration de la qualité de l'air et des conditions sanitaires, ce qui contribuera à faire de cette région un endroit plus attrayant pour les investissements internes.

Le projet génèrera 225 emplois pendant la phase de mise en œuvre et 60 emplois pendant la phase d'exploitation. Une amélioration notable de l'efficacité énergétique du chauffage entraînera une réduction de la consommation d'énergie primaire, notamment des ressources fossiles, contribuant ainsi également à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Bacău a des projets pour poursuivre la rénovation de ses réseaux de chauffage urbain et pour travailler à la réduction des émissions atmosphériques, conformément à la récente législation européenne.

Coût total et participation UE

Le projet «Réhabilitation du chauffage urbain au sein de la municipalité de Bacău pour se conformer aux normes environnementales en matière d'émission de pollution et d'améliorer l'efficacité énergétique de la fourniture de chauffage urbain» dispose d'un budget total éligible de 63 197 300 EUR, le Fonds de cohésion de l'Union européenne contribuant à hauteur de 31 598 600 EUR pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

01/01/2007