Un système entièrement intégré pour la gestion des déchets solides

Le Comté d’Alba a pris une série de mesures destinées à améliorer la gestion des déchets solides à l’échelon local. Elles seront mises en œuvre par le Conseil du Comté et bénéficieront à quelque 374 000 habitants.

Autres outils

 

Ce projet à grande échelle prévoit la fermeture des décharges urbaines non conformes, ainsi que la construction d’un centre de tri, d’un centre de compostage et d’une nouvelle décharge conforme. L’objectif premier est de faire en sorte que la gestion des déchets dans le Comté s’opère en conformité avec les normes européennes.

Défis liés à la gestion des déchets solides

Le Comté d’Alba, situé au centre de la Roumanie, est confronté à un plusieurs défis en matière de gestion des déchets solides, notamment celui des déversements illégaux et des problèmes qu’ils entraînent, comme la pollution de l’environnement local.

Ce projet, qui devrait être achevé à la fin de 2015, verra la mise en place d’un système intégré de gestion des déchets pour l’ensemble du Comté, permettant à celui-ci de satisfaire aux obligations environnementales stipulées dans le traité d’adhésion de la Roumanie à l’UE. Les travaux consisteront à fermer les décharges urbaines et à construire plusieurs nouveaux sites de collecte et de tri. Une nouvelle décharge entièrement conforme, d’une capacité de 543 000 m3, sera ainsi construite à Galda de Jos.

Stop aux déversements illégaux

Grâce à ce nouveau système, les taux de collecte des déchets mixtes couvriront 100 % des populations urbaines et rurales, alors que ces taux se chiffraient respectivement à 86 % et 33 % en 2008. Il prendra en charge toutes les opérations nécessaires, à savoir la séparation, la collecte, le transfert et le traitement des déchets, et comprendra des éléments de recyclage, de compostage et de mise en décharge.

Sept décharges non conformes seront fermées et remises en état. Des campagnes de sensibilisation seront également menées afin d’inciter les citoyens à limiter leurs déchets à la source ou à recycler les matériaux lorsque cela est possible. L’objectif est de réduire la quantité de déchets biodégradables mis en décharge de 65 % d’ici 2016 par rapport à 1995 (année de référence), grâce au compostage domestique et à la construction d’infrastructures de traitement des déchets biodégradables.

D’ici 2013, la collecte séparée des déchets d’emballage sera étendue à l’ensemble du comté. Elle permettra un taux de récupération de 68 % et un taux de recyclage pouvant atteindre, par exemple, 99 % pour le métal, 83 % pour le papier et le carton et 78 % pour le verre. Le nouveau centre de tri de Galda de Jos traitera 43 000 tonnes/an. Les deux nouvelles unités de transfert des déchets solides seront construites à Blaj et Tartaria, et traiteront chacune respectivement environ 15 000 et 33 000 tonnes/an.

Le projet devrait avoir des retombées positives pour le Comté d’Alba: les déversements illégaux ne seront plus qu’un mauvais souvenir, les risques sanitaires pour la population seront réduits et les conditions d’hygiène et la qualité de l’environnement s’en trouveront améliorées. Par ailleurs, la mise en place d'un système de traitement des déchets solides fiable et conforme aux normes rendra la région d’Alba plus attractive pour les investisseurs. Quelque 250 emplois directs seront créés pendant la phase d'exécution du projet.


Date de rédaction

23/10/2012