Des services d’eau de première classe

La ville d’Oradea et trois villes environnantes ont entrepris d’importants travaux d’amélioration de leurs services d’eau au bénéfice direct de quelque 240 000 personnes.

Autres outils

 

Ce projet de grande envergure vise à améliorer les infrastructures d’approvisionnement en eau potable et de traitement des eaux usées. Une fois terminé, elles compteront plusieurs nouveaux réservoirs et stations de pompage.

Un projet étendu

Le comté de Bihor est situé au nord-ouest de la Roumanie. Cette région frontalière avec la Hongrie compte plus d’un demi-million d’habitants.

L’objectif de ce projet est d’étendre et de moderniser les systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement, ainsi que de collecte et de traitement des eaux usées. Les investissements seront concentrés sur Oradea, la capitale du comté, mais incluront également les villes de Beiuş (57 km au sud-ouest), Tinca (petite commune à 32 km au sud) et Biharia (grande commune à environ 10 km au nord). Les améliorations prévoient de moderniser les services d’eaux dans ces zones conformément aux normes de l’UE.

Les travaux seront réalisés par une entreprise nationale, CS. Compania de APA Oradea S.A. Concernant l’eau potable, les mesures à prendre consistent principalement à étendre les points d’approvisionnement en eau et les conduites d’acheminement, à développer et moderniser les réseaux de distribution et à construire des réservoirs, des installations de chloration et des stations de pompage. Quant au réseau d’égouts, il est prévu de construire des stations de pompage et des canalisations de sortie et de construire et moderniser des stations d’épuration des eaux usées.

Un nouveau réseau plus performant

Au total, le projet prévoit 40 km de nouvelles conduites d’acheminement, un nouveau réseau de distribution modernisé d’environ 140 km, neuf nouvelles stations de pompage, trois nouveaux réservoirs et quatre nouvelles installations de chloration. Concernant l’évacuation et le traitement des eaux usées, les zones concernées bénéficieront, par exemple, d’une extension des réseaux d’égouts de plus de 125 km, de 24 nouvelles stations de pompage et de trois nouvelles stations d’épuration modernisées.

Une fois ce projet terminé, près de 240 000 habitants de la zone concernée bénéficieront d’un meilleur accès à l’eau potable et aux services d’épuration. Environ 99,6 % de ces habitants auront accès à de l’eau potable en conformité avec les normes européennes, soit une augmentation de quelque 26 400 habitants, et 98,9 % bénéficieront d’un raccordement au système d’égouts amélioré.

Pendant la phase d’exécution, le projet créera plus de 310 emplois. De plus, il est certain que l'amélioration des procédés de collecte et de traitement des eaux usées réduira considérablement la pollution organique et nutritive à l’échelon local. Autre bénéfice environnemental pour la zone concernée: la baisse de la contamination des eaux souterraines et du sous-sol.

Coût total et participation UE

Le projet «Extension and modernisation of water and wastewater infrastructure in Bihor county» dispose d’un budget éligible total de 83 274 500 EUR. La contribution du Fonds de cohésion s’élève à 63 542 200 EUR pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

25/06/2012