La propreté au service de la qualité de vie dans le nord-est de la Roumanie

Un nouveau système étendu de collecte des déchets réduira la pollution et améliorera les techniques d’assainissement dans une ancienne capitale de la Moldavie au profit de milliers d’habitants.

Autres outils

 

La modernisation des structures de recyclage et de mise en décharge sera bien plus qu’un simple  travail de nettoyage dans une région connue comme la «capitale culturelle de la Roumanie». Les quelque 840 000 habitants de la province roumaine de Iaşi verront leur qualité de vie s’améliorer grâce à de meilleurs systèmes d’assainissement et à une réduction des émissions. Un système performant de collecte et de compostage des déchets permettra à cette région culturelle, artistique et universitaire de profiter de tous les avantages de la législation environnementale de l’UE.

Appliquer la hiérarchie des déchets

Il est possible de réduire les dommages environnementaux, les risques sanitaires et les coûts économiques en triant les déchets grâce à un système spécial baptisé «hiérarchie des déchets». Au lieu d’envoyer tous les produits indésirables à la décharge ou à l’incinération, la hiérarchie favorise au maximum le tri et le recyclage des déchets.

Pour rendre cela possible, ce projet de système intégré de gestion de déchets dans la province de Iaşi prévoit d’améliorer les services existants et de construire de nouvelles installations. Des équipements de collecte et des systèmes de transfert seront construits ou modernisés, tandis qu’on installera des stations de tri et de traitement des déchets. Quatre décharges non conformes à la législation seront fermées et les sites d’enfouissement restants seront modernisés selon les normes les plus strictes.

Dans les villes, tous les ménages et les entreprises bénéficieront de procédures de tri sélectif permettant de canaliser les différents types de déchets. Le compostage fera partie intégrante du nouveau système de gestion des déchets, ce qui favorisera les déchets biodégradables et réutilisables. Cela réduira à 35 % la proportion des déchets envoyés à la décharge.

Par ailleurs, à partir de 2013, 59 % des déchets seront recyclés. Pour le verre, le taux de recyclage visé est encore plus ambitieux: 76 %. Ce taux sera de 65 % pour le papier et le carton et de 63 % pour le métal et le plastique. Même pour le bois, le taux de recyclage sera de 22 %.

Aspects techniques

Tel qu’il a été conçu, le projet prévoit: la construction de deux stations de transfert des déchets; la construction d’une nouvelle usine de tri et l’extension d’une installation existante; l’instauration de systèmes de tri sélectif et de recyclage à domicile; la construction d’une station d’épuration biologique et les derniers travaux d’installation d’une station de compostage; des travaux d’extension sur un site d’enfouissement et la clôture de quatre décharges non conformes à la législation; enfin une grande campagne d’assistance technique et de sensibilisation.

Les recettes proviendront des taxes sur l’utilisation des infrastructures et des revenus de la vente des produits recyclés et du compost. Le projet devrait créer 150 emplois pendant la phase de mise en œuvre, et 136 postes une fois terminé.


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Integrated Waste Management System in Iaşi County» a fait l’objet d’un investissement total de 55 095 293 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 42 232 195 EUR au titre de la priorité «Développement de systèmes intégrés de gestion des déchets et réhabilitation de sites historiquement contaminés» du programme opérationnel «Environnement» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

09/04/2014