Un tri des déchets poussé dans le judet de Mures

Afin de respecter les obligations de l’UE, de réduire des dégâts environnementaux et d’accroître la qualité de vie des 571 496 habitants, ce projet va mettre en place un système intégré de gestion des déchets solides dans le judet de Mures.

Autres outils

 

Le projet inclura la construction d’une centrale de traitement mécanique et biologique, une station de transport, un centre de tri et une usine de compostage, ainsi que la fermeture et la remise en état de cinq décharges non conformes.

Un système global de gestion des déchets solides

Les principaux éléments du nouveau système, sous la responsabilité du Conseil du judet de Mures, sont:

  • le ramassage sélectif des déchets (y compris des poubelles et conteneurs pour le ramassage sélectif des déchets recyclables et biodégradables), le compostage domestique et les véhicules de transport;
  • la construction d’une station de transport, d’un centre de tri (28 000 t/an) et d’une usine de compostage à Targu Mures – Cristesti (10 000 t/an);
  • la construction d’une centrale de traitement mécanique et biologique à Sinpaul (65 000 t/an);
  • la construction d’une nouvelle décharge à Sinpaul;
  • la fermeture et la remise en état de cinq décharges non conformes (à Tirgu Mures-Cristesti, Reghin, Ludus, Sovata et Iernut);
  • l’assistance technique et la surveillance des travaux (y compris des mesures de publicité et une campagne de sensibilisation visant à réduire des déchets à la source et séparer à la source les déchets recyclables et biodégradables).

Le projet devrait également créer 200 emplois directs pendant la phase initiale de construction et 150 postes une fois que le système sera en place et opérationnel.

Les yeux rivés sur les objectifs verts

Le nouveau système de gestion des déchets solides devrait permettre d’atteindre les objectifs suivants:

  • 100 % de ramassage des déchets mixtes en zone urbaine et rurale, contre 88 % et 21 % respectivement en 2007;
  • une réduction, d’ici 2016, de 50 % des déchets biodégradables en décharge par rapport au niveau de 1995, grâce au ramassage sélectif auprès de toute la population du judet, à la promotion du compostage domestique et à la construction d’installations de traitement des déchets biodégradables (usine de compostage et centrale de traitement mécanique et biologique);
  • la disponibilité du ramassage sélectif des déchets d’emballage pour 100 % de la population urbaine et rurale, permettant un taux de récupération de 60 % d’ici 2013 et un recyclage total de 55 %.

Si ces objectifs sont atteints et que les décharges illégales disparaissent à l’avenir, les risques pour la santé des habitants devraient chuter de manière drastique et les conditions d’hygiène ainsi que la qualité de l’environnement devraient être considérablement améliorées. D’un point de vue économique, cette approche verte permettra également au judet de Mures d’attirer davantage d’investissements.


Date de rédaction

10/10/2011