L’innovation portugaise prend son envol

Le Portugal semble prêt à occuper l’une des premières places dans l’industrie aéronautique mondiale grâce à la construction de nouvelles installations, d’unités de production et d’équipements de fabrication et d’assemblage de pièces d’avion.

Autres outils

 

Des projets comme celui-ci contribuent à faire de l’UE une économie intelligente, durable et inclusive d’ici 2020, comme le prévoit la stratégie de croissance Europe 2020. L’UE doit relever de grands défis tels qu’une population vieillissante, une main-d’œuvre trop peu qualifiée, la nécessité d’innover davantage, de trouver un équilibre entre croissance économique et dégradation de l’environnement, et de veiller à des approvisionnements énergétiques propres et sûrs. Partout dans l’UE, les projets de politique régionale jouent un rôle fondamental pour s’attaquer à ces défis et à bien d’autres au travers de projets conçus pour créer de l’emploi, améliorer le rendement scolaire, développer des sources d’énergie renouvelables, encourager la productivité et donner les mêmes chances à tous les citoyens. Les projets et les régions jouent un rôle pivot puisqu’ils fournissent des résultats tangibles permettant d’atteindre les principaux objectifs de la stratégie.

Le présent projet devrait attirer quelque 69 millions d’euros d’investissements, et créer des emplois de haute qualité, apportant ainsi un dynamisme nouveau à l’économie régionale et à l’innovation locale.

Un projet fondé sur des bases solides

L’entreprise à l’initiative de ce projet fait partie du groupe Embraer, l’un des plus grands constructeurs de l’industrie aéronautique mondiale, qui emploie près de 17 000 personnes et a déjà produit quelque 5 000 avions. Pareilles expérience et expertise fournissent la rampe de lancement idéale à la branche portugaise de ses activités.

Des équipements dernier cri qui stimulent le potentiel d’innovation

Les nouvelles installations produiront de grandes pièces d’avions, qu’elles assembleront à l’aide de structures complexes hautement automatisées. Parmi ses principaux atouts, elle comptera des équipements de fabrication, des procédés de traitement des surfaces, des infrastructures de contrôle des liquides d’imprégnation et des peintures, ainsi qu’un hangar destiné à l’assemblage des structures métalliques. Le projet fera également l’acquisition de différents équipements d’usinage, de machines à commande numérique, d’équipements et de systèmes de contrôle, de robots de forage et de rivetage, ainsi que de machines de forage manuelles.

Le projet encourage l’innovation par la production de davantage de biens et services négociables, renforce la position des entreprises portugaises sur les marchés internationaux, et incite à des investissements structurels à grande échelle dans de nouvelles régions à potentiel de croissance.

La formation, clé du projet

Même si le projet dispose d’équipements dernier cri, le facteur humain ne doit pas pour autant être sous-estimé. Des personnes qualifiées seront sélectionnées et recrutées pour assurer la formation de la future main-d’œuvre. Certains opérateurs seront formés «sur le tas» dans les locaux de l’employeur. À terme, ce sont près de 230 emplois directs et 690 emplois indirects qui verront le jour, et qui contribueront à générer un chiffre d’affaires estimé à 171 millions d’euros pour la période de 2012 à 2017. Des chiffres qui reflètent l’importance de ce projet pour l’industrie aéronautique locale, mais aussi pour la croissance économique et l’emploi de la région.

Date de rédaction

02/09/2011