Réaménagement majeur d’un géant de la chimie

Un grand complexe de production chimique situé dans le Nord-Ouest du Portugal est sur le point de devenir encore plus grand. Grâce à un projet cofinancé par l’UE et basé à Estarreja, la SA CUF-Químicos Industriais entre dans une phase de développement majeur, ce qui lui permettra, en tant qu’entreprise, d’être mieux placée pour protéger les emplois existants et d’en créer de nouveaux sur son site principal.

Autres outils

 

L’objectif principal du projet est de moderniser les équipements et d’accroître la capacité de production dans le segment des substances chimiques minérales et non minérales. Le Fonds européen de développement régional (FEDER) cofinancera le projet, en l’occurrence l’acquisition de nouveaux équipements et autres dispositifs technologiques essentiels.

Augmentation de la capacité de production

La SA CUF Químicos Industriais, qui a plus de trente ans d’existence, est membre d’un groupe industriel portugais, la SA CUF Serviços. Elle produit des substances chimiques minérales et non minérales dans son complexe d’Estarreja. Ces substances sont utilisées dans un large éventail de secteurs: la chimie, l’industrie pharmaceutique, la production alimentaire, le textile, le traitement de l’eau ou encore le papier. Ces substances chimiques sont produites à partir de matières premières telles que le benzène, l’ammoniac et le chlorure de sodium.

Cette entreprise chimique travaille en étroite collaboration avec d’autres entreprises de la région actives dans le même secteur. Elle emploie quelque 260 personnes sur son site principal et a enregistré un chiffre d’affaires de 150 000 000 d’euros en 2005.

Le principal objectif de ce projet est de moderniser et de développer les infrastructures de production du site d’Estarreja. De nouveaux équipements industriels sophistiqués et des applications technologiques de pointe seront installés et de nouvelles infrastructures (bâtiments et autres) seront construites.

Aide à l’exportation et à l’emploi

Grâce à ce projet, la capacité de production de la SA CUF passera du volume annuel actuel de 190 000 tonnes à 312 000 tonnes. Une grosse partie de sa production part déjà à l’exportation ou entre dans la composition de produits destinés à l’exportation. Une fois le projet terminé, la part des exportations pourrait représenter jusqu’à 40% de ses ventes annuelles.

Ce nouvel investissement doit également créer quelque 40 emplois indirects tout en contribuant à maintenir 150 emplois directs au sein de l’entreprise. Selon une analyse du rapport coûts-bénéfices, le projet devrait générer une valeur actuelle nette de 133 000 000 d’euros.

Le projet sera également tout bénéfice pour l’environnement, grâce à la réduction des émissions polluantes de l’entreprise. Les investissements en faveur de l’environnement représentent environ 4,5% du total d’investissement du projet.

Date de rédaction

10/05/2010