Le périphérique de Varsovie gagne un nouveau tronçon clé

Un programme visant à boucler le périphérique (voie rapide) autour de Varsovie arrive à son terme, grâce à la construction d’un nouveau tronçon à six voies. Cette route de 10 km fait partie de l’autoroute S8 en Pologne, laquelle constitue elle-même une partie importante du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) reliant la ville de Wrocław à la frontière lituanienne.

Autres outils

 

La nouvelle route s’étendra de l’échangeur de Konotopa sur la S8 jusqu’à l’échangeur de Powązkowska, qui fait partie du futur périphérique nord (voie rapide) de Varsovie. Elle devrait permettre de réduire les encombrements autour de la ville et d’améliorer la sécurité routière au niveau local.

De nouvelles infrastructures bien développées

Partiellement financé par l’Union européenne, le tronçon situé entre l’échangeur de Konotopa et celui de Powązkowska s’étendra sur près de 10,4 km. Il traversera les territoires des communes de Stare Babice et d’Ożarów Mazowiecki et entrera dans les limites administratives de la région-capitale de Varsovie. L’objectif du projet est d’améliorer la fluidité de la circulation et la sécurité routière, ainsi que de renforcer les capacités et la qualité du corridor routier RTE-T en matière de trafic de transit et domestique.

La nouvelle route – ainsi que le tronçon de la S8 situé entre Powązkowska et Marki actuellement en phase de reconstruction – ralliera l’autoroute A2 à l’ouest de Varsovie. Elle permettra de créer un contournement pour le trafic de transit ouest-nord/est qui passe par la ville.

Le projet est divisé en deux phases. La première couvre la construction d’une route à six voies de quelque 6,3 km et de deux échangeurs, ainsi que de toute une série d'infrastructures routières associées telles que l'éclairage, les ouvrages d'écoulement des eaux, la signalisation et des installations de protection de l’environnement. La deuxième phase comprend la construction d’une route à six voies d’environ quatre kilomètres et d’un échangeur, de cinq routes d’accès et des infrastructures routières associées.

Des routes à plus grande capacité

Une fois terminée, la nouvelle route publique non payante comprendra au total 25 ouvrages de génie civil, dont 20 viaducs qui longeront ou traverseront l’autoroute S8 ou les rails de chemin de fer tout proches, ainsi que des passerelles aériennes et des passages souterrains pour permettre aux piétons et aux cyclistes de passer au-dessus ou en dessous de l’autoroute.

La vitesse maximale autorisée sur cette nouvelle route sera de 80 km/h. Elle devrait permettre de réduire les temps de trajet pour les usagers locaux et les véhicules de transit, et de rendre les trajets plus confortables. Par conséquent, selon les estimations des experts, les économies de temps pourraient se chiffrer à quelque 54,6 millions d’euros par an pour le transport des passagers, et à 13,85 millions pour le fret.

Ce projet devrait en outre permettre d’augmenter la capacité du réseau routier de la ville, de réduire le nombre d'accidents de la route, et d’assurer un environnement plus propre grâce à la réduction des gaz d’échappement des véhicules. La nouvelle capacité routière sera également bien accueillie par les milliers de touristes qui se rendront en Pologne durant l’été 2012 pour assister au Championnat d’Europe de football de l’UEFA.

Date de rédaction

21/02/2011