Infrastructure dédiée aux sports de haut niveau et aux spectacles

Ce projet remarquable verra la construction d’un nouveau stade de sport et de loisirs pouvant recevoir jusqu’à 13 000 spectateurs, ce qui devrait accroître la réputation de la ville quant à sa capacité à accueillir de grands événements.

Autres outils

 

L’aire de loisirs et les autres investissements prévus, dont un stade de football, aideront à en faire un des plus grands centres de divertissement de la région.

Des projets ambitieux emmènent la ville vers un avenir nouveau

Ce projet est en réalité la «phase I: aire récréative» d’un plus large projet intitulé «Programme de développement d'aires de loisirs dans la ville de Łódź visant à créer un centre régional de loisirs, de sport et de conférence». La ville de Łódź est chargée de la supervision du projet et sera le propriétaire final du centre, mais ce dernier sera exploité par une société sélectionnée dans le cadre d'une procédure d'appel d'offres public.

Le projet inclut également le développement d’une aire autour des installations, notamment un stade de football (phase II), un jardin botanique, un zoo, un parc aquatique et des parcs publics. Ensemble, ils formeront l’un des plus grands centres du genre de la région. Une fois terminé et opérationnel, ce lieu devrait accueillir chaque année 500 000 spectateurs et 58 événements sportifs et culturels. La construction des nouvelles installations devrait également renforcer l’image de la ville en tant que destination moderne et attirante.

De la place pour tous

Avec une capacité totale de 13 000 spectateurs, les possibilités d’accueillir d’importants événements internationaux seront bien plus nombreuses. Les installations couvriront une superficie totale de 27 550 m2, dont 25 893 m2 d’espace exploitable (valeurs approximatives). Afin de créer un environnement agréable, sain et relaxant, le projet inclut également le développement d'espaces verts sur une superficie de quelque 5 020 m2.

L’emploi sera également l’un des grands gagnants du projet, avec, durant les premières phases de celui-ci, la création de 150 emplois directs d'une durée de neuf mois. Ensuite, ce sont encore 30 emplois directs qui seront créés, pour une durée moyenne de cinq ans.

Date de rédaction

24/03/2011