L’extension du réseau d’égouts triplera le taux de raccordement local

Le nombre d’habitants reliés au réseau d’égouts passera de 30 % en 2009 à presque 100 % en 2015.

Autres outils

 

Satisfaire les besoins d’une population en plein essor

D’importants travaux de modernisation du réseau d’égouts permettront d’améliorer la qualité de vie et l’environnement à Marki, une ville en pleine croissance de la banlieue de Varsovie, située au nord-est de la capitale polonaise et qui compte 23 000 habitants.

Le projet prévoit d’augmenter le taux de raccordement au réseau d’égouts, qui passera de 30,3 % (soit 10 754 habitants) en 2009 à 96,7 % (34 874 habitants) en 2015. En six ans, plus de 20 000 habitants supplémentaires seront donc reliés au réseau de traitement des eaux usées. Les eaux usées seront déviées vers la station d’épuration de Czajka, au nord-est de Varsovie.

Ce projet, qui fera bénéficier les habitants de la ville des avantages du tout-à-l’égout, contribuera aussi à améliorer la protection de l’environnement dans les environs de Marki en réduisant les rejets de substances toxiques dans le sol et les eaux souterraines. Cela améliorera la qualité de vie de la population locale sur une zone bien plus vaste encore.

150 km de nouvelles canalisations sur le réseau d’égouts

Les travaux prévoient la construction de plus de 150 km de canalisations d’égouts, d’une nouvelle conduite de transport des eaux usées et de 34 nouvelles stations de pompage des eaux usées, ainsi que la modernisation de deux stations de pompage existantes.

La construction du réseau génèrera huit emplois, tandis que sa mise en service aboutira à la création de cinq postes à long terme (25 ans).

Ce projet permettra à la Pologne de satisfaire à la réglementation de l’UE qui exige des États membres d’équiper les villes de réseaux d’égouts et de stations d’épuration des eaux usées d’ici 2015. L’UE a adopté en 1991 une directive sur le traitement des eaux résiduaires urbaines qui vise à protéger l’environnement des effets indésirables du déversement des résidus produits par les ménages et par certains secteurs industriels. Cette directive impose aux villes de plus de 2 000 habitants de récupérer et traiter les eaux usées.

Coût total et participation UE

Le projet «Construction d’un système d’égouts dans l’agglomération de Marki» dispose d’un budget éligible total de 51 999 240 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 35 633 518 EUR pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

04/06/2012