Réduction des émissions de dioxyde de soufre d’une usine d’engrais

Une nouvelle installation de nettoyage des gaz de combustion d’une usine améliorera la qualité de l’air, permettant à la Pologne d’honorer ses engagements communautaires vis-à-vis de l’environnement.

Autres outils

 

Le projet prévoit la construction d’une installation de désulfuration des gaz de combustion par voie humide utilisant l’ammoniac, ainsi que la mise en place des systèmes requis pour faire fonctionner ces équipements et d’une nouvelle cheminée.

Un air plus propre pour la population locale

Zakłady Azotowe Puławy (usine d’azote de Pulawy) dans l’est de la Pologne est un grand producteur d’engrais azoté et le plus gros producteur mondial de mélamine. Ouverte en 1966, l’usine a mis en service une centrale de production combinée de chaleur et d'électricité (PCCE) en 2008.

Le projet d’ajouter une installation de désulfuration des gaz de combustion utilisant l’ammoniaque permettra de réduire de 1 743 Mg/an les émissions de dioxyde de soufre de la centrale. Cela améliorera la qualité de l’air à proximité de l’usine de Pulawy, une ville qui compte quelque 50 000 habitants, et dans les environs.

Il s’agira d’adapter cinq chaudières de la centrale pour satisfaire aux normes polonaises en matière d’émissions, d’aider la Pologne à satisfaire à ses engagements communautaires définis dans la directive européenne de 2001 relative aux émissions en provenance des grandes installations de combustion, et de permettre à la centrale de respecter les exigences de la législation européenne, notamment en ce qui concerne l’utilisation des meilleures technologies disponibles.

Les systèmes utilisant l’ammoniaque fournissent des sous-produits de grande valeur

Le processus d’«épuration» des gaz de combustion contenant du dioxyde de soufre, une substance toxique, peut se faire en injectant différents produits, parmi lesquels du calcaire ou de l’ammoniaque. Ce projet particulier emploie de l’eau et de l’ammoniaque. Le mélange réagit avec le dioxyde de soufre, produisant du sulfate d’ammonium, un sous-produit de grande valeur qui peut être commercialisé en tant qu’engrais. Pour chaque unité d’ammoniaque utilisée, ce procédé permet de produire quatre unités de sulfate d’ammonium.

Un vaste programme de travaux

Un vaste programme de travaux est nécessaire pour préparer la nouvelle installation, notamment la démolition et le démantèlement d’un bâtiment de compresseurs et de plusieurs édifices de stockage, ainsi que d’une cheminée en acier et de plusieurs fondations de bâtiments. Parmi les nouvelles structures prévues figurent, outre l’installation de désulfuration elle-même, différents édifices de stockage, une nouvelle cheminée, des voies d’accès et des chaussées, le système électrique de la nouvelle installation et l’infrastructure souterraine permettant son intégration dans le système de PCCE existant.

Coût total et participation UE

Le projet «Construction à Zakłady Azotowe Puławy d’une installation de désulfuration des gaz de combustion par voie humide utilisant l’ammoniac» dispose d’un budget éligible total de 50 100 735 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 5 565 604 EUR pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

04/06/2012