Une route modernisée pour permettre le passage de plus gros camions

En Pologne, un long tronçon de la route nationale N4 est modernisé pour améliorer la circulation et la sécurité. En 2011, une fois les travaux achevés, cette route pourra également être empruntée par des véhicules plus lourds.

Autres outils

 

Situé dans le sud-est de la Pologne, le tronçon de près de 55 kilomètres de long faisant l’objet de ce projet relie le village de Machowa à la ville de Łańcut. Il fait partie d’une importante route nationale traversant le pays d’est en ouest, elle-même intégrée au corridor III du réseau de transport transeuropéen (RTE-T), qui relie l’Ukraine à l’Allemagne.

Construction et rénovation

Cofinancé par le Fonds de cohésion, le projet de modernisation du tronçon Machowa-Łańcut a été définitivement approuvé en mai 2010. Il porte sur l’une des routes les plus congestionnées et les plus dangereuses de la région, dans le cadre d’un ensemble de travaux de construction et de modernisation de la route nationale N4 à cet endroit. Ce projet vise principalement à améliorer la sécurité et la circulation routières, ainsi que la qualité de ce tronçon du corridor du RTE-T à destination des véhicules de transit.

Les travaux ont débuté en 2010 et devraient se poursuivre pendant au moins quinze mois. Le revêtement de la route sera renforcé pour lui permettre de supporter des poids lourds d’une charge maximale par essieu de 115 kN, conformément aux normes européennes en vigueur. Il est également prévu d’améliorer les infrastructures routières: modification des intersections (notamment des voies de virage à gauche) et des emplacements d’arrêt d’autobus, création d’îlots directionnels et ajout de voies de dépassement.

Une route plus sûre et plus résistante

Une fois les travaux achevés, le tronçon Machowa-Łańcut modernisé mesurera environ 54,9 kilomètres de long. Il permettra à des véhicules plus lourds de circuler sans endommager la route, ce qui était jusqu’à présent le cas. Les usagers bénéficieront également d’une sécurité accrue, grâce aux nombreuses améliorations des infrastructures et de la signalisation. Les goulots d’étranglement appartiendront au passé. L’environnement sera mieux protégé, grâce à des murs antibruit et à d’autres mesures.

Il est estimé que les utilisateurs de ce nouveau tronçon seront en majorité soit des résidents de la région, soit des ressortissants ukrainiens et européens traversant la région, soit des touristes à destination des monts Bieszczady. Au cours de la première année d’exploitation, en 2011, quelque 22 000 véhicules devraient emprunter ce tronçon chaque jour: 16 000 voitures, 2 760 camionnettes, 2 850 camions et 250 cars et autobus.

Date de rédaction

16/12/2010