La rénovation du réseau ferroviaire devrait améliorer sa capacité et le confort des usagers

Les navetteurs qui utilisent le train dans la conurbation de Gdańsk-Sopot-Gdynia au nord de la Pologne vont bénéficier de meilleurs services grâce à un programme de modernisation des infrastructures ferroviaires et du matériel roulant. Les travaux de rénovation et d'extension du réseau de trains rapides qui dessert les villes de Gdańsk, Gdynia et Sopot permettront aussi à l'opérateur d'absorber la demande croissante dans les années qui viennent.

Autres outils

 

Le projet répond aux besoins d'investissements au niveau de plusieurs arrêts et stations, et à la nécessité d'installer de nouveaux systèmes de signalisation et de moderniser 22 unités électroniques de traction. Les travaux prévoient également d'étendre de 1 km la ligne 250 à deux voies entre la gare de Gdańsk Główny et un nouvel arrêt à Gdańsk Śródmiejście. La nouvelle section est conçue pour des vitesses de circulation allant jusqu'à 70 km/h et des charges de 221 kN par essieu.

Des travaux d’envergure

La modernisation des chemins de fer comprend aussi la reconstruction des systèmes de contrôle du trafic et de communication dans cinq gares de la ligne, ainsi que l'installation d'une liaison à fibre optique sur la section reliant les stations de Gdańsk Główny et de Rumia Janowo. De plus, des travaux ont été entrepris pour réaménager et moderniser les quais de sept arrêts et gares et pour rénover les fils de contact et les systèmes de rails. Qui plus est, des ascenseurs sont installés pour faciliter la vie des personnes à mobilité réduite. Des sections de voie sont aussi reconstruites dans le cadre du projet.

La modernisation du matériel roulant comprend plusieurs interventions visant à améliorer la satisfaction et le confort des passagers pendant le trajet. Un nouveau système d'isolation thermique est installé, ainsi que de nouvelles fenêtres dans les compartiments des passagers et dans les cabines des conducteurs. Les portes automatiques sont modernisées et les trains sont équipés de nouveaux systèmes de contrôle et de systèmes audiovisuels d'information des passagers.

Ces améliorations devraient permettre au réseau urbain de trains rapides d'absorber la demande croissante de services. Selon les prévisions, le nombre de passagers devrait doubler, passant d'environ 855 000 en 2014 à plus de 1,7 millions en 2015. 

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Development of Rapid Urban Railway in Tri-City» a fait l'objet d'un investissement total de 87 770 017 EUR. La contribution du Fonds de cohésion de l’UE s’élève à 47 049 359 EUR au titre du programme opérationnel «Infrastructures et environnement» pour la période de programmation 2007-2013. Les travaux relèvent de la priorité «Transports respectueux de l'environnement».

Date de rédaction

17/11/2014