Renforcement des capacités du réseau de transports en commun

Ce projet vise à améliorer les services de transport en commun dans la ville de Kielce, et comprend la rénovation et la construction de 5186 km de routes et l’aménagement de nouveaux arrêts et gares d’autobus.

Autres outils

 

Une fois les travaux d’amélioration terminés, le réseau facilitera grandement les déplacements des usagers qui, selon les estimations, seront d’ici à 2013 4,6 millions de plus à emprunter chaque année les transports en commun.

Contribuer à une compétitivité accrue

L’objectif stratégique du projet est d’aider la région à renforcer sa compétitivité en améliorant la qualité de son infrastructure routière et de ses transports en commun. Le bénéficiaire du projet est la commune de Kielce, et notamment ses services en charge des routes et des transports en commun. La ville assurera la gestion des investissements pour certaines composantes du projet et conservera la propriété des nouveaux équipements une fois ces derniers construits et acquis, y compris l’infrastructure routière, les autobus et les installations destinées aux usagers des transports en commun. En termes d’emploi, le projet entraînera la création de 289 emplois directs durant la phase des travaux.

Écologie et sécurité

La sécurité des passagers et la protection de l’environnement occupent une place de premier plan dans ce projet, qui s’efforce d’améliorer la sécurité des usagers de la route, dont les piétons, ainsi que la fluidité de la circulation routière et l’accès aux transports en commun pour les habitants de la zone urbaine de Kielce (transports suburbains, métropolitains et régionaux). L’acquisition de 40 autobus écologiques reflète la volonté de la région de réduire les effets nocifs de certains véhicules de transport sur l’environnement.

Les travaux consisteront principalement en la construction de routes afin d’améliorer les liaisons dans la partie ouest de la ville, et en l'aménagement et/ou la modernisation de terminaux d’autobus et de zones d’arrêt d’autobus (notamment deux terminaux équipés d’infrastructures à usage social pour les conducteurs d’autobus). Sept sites de la ville seront concernés par les travaux: trois terminaux et quatre zones d’arrêt. Sept intersections seront également aménagées ou modernisées sur les principaux axes de transport.

Une mobilité aisée

Trois souterrains réservés aux piétons seront également construits dans le but d’aider les passagers dans leurs déplacements. Des appareils mobiles de distribution automatique de billets seront mis à la disposition des usagers, et des tableaux d’affichage électroniques et des appareils fixes de distribution automatique de billets seront achetés et installés, ce qui permettra d’améliorer sensiblement la mobilité des habitants et des visiteurs.

Date de rédaction

21/02/2011