De nouvelles solutions pour une montagne de déchets solides

L’usine de traitement d’une décharge située dans la banlieue de Gdansk va faire sous peu l’objet d’une grande modernisation, l’objectif étant d’améliorer le tri et le recyclage des déchets solides de la ville.

Autres outils

 

La modernisation est urgente, car l’usine de traitement du site manque d’infrastructures de tri et de traitement des déchets, sans parler d’une zone de compostage. Une fois le projet terminé, le site devrait enregistrer une réduction sensible des dépôts de déchets, ce qui sera tout bénéfice pour l’environnement.

Le tri universel, enfin!

Située à huit kilomètres du centre de Gdansk, le premier port de mer de Pologne, la décharge de Szadolki est en service depuis 1973. Son usine de traitement des déchets dessert la ville et les districts administratifs environnants, soit 564 000 habitants au total.

Le projet de modernisation de la gestion des déchets solides à Gdansk débutera par la construction d’une structure de tri universel pour les déchets mixtes et recyclables. Il prévoit également la mise en service de nouvelles installations de pointe à même de traiter jusqu’à 140 000 tonnes de déchets solides par an, qui seront exploitées par travail posté à deux équipes.

Plusieurs autres infrastructures indispensables seront construites, dont une section de pesage, des compartiments pour déchets mixtes et déchets recyclables, une plateforme de réception des déchets déposés par les particuliers, une station de démontage des déchets encombrants, de réception des appareils ménagers, électriques, électroniques et autres à retourner aux fournisseurs, une zone de réception et de stockage des déchets dangereux, une station de compostage, des compartiments de stockage provisoire, une station de broyage des déchets de matériaux de construction et une zone d’enfouissement des déchets à base d’amiante.

Le projet vise la modernisation de plusieurs sites existants de dépôt de déchets. Il financera également la construction ou le développement d’installations de collecte et de prétraitement du lixiviat et des eaux usées, d’un réservoir d’eau pour les services d’incendie, d’un bassin d’eaux pluviales et d’équipements permettant de dégazer la décharge et d’en recueillir le biogaz.

Réduction du volume de déchets en décharge

Une fois modernisée, la décharge de Gdansk-Szadolki facilitera la gestion des déchets solides. Ce projet devrait réduire le volume de déchets biodégradables en décharge de 25% en 2010 et de 65% à l’horizon en 2020, par rapport au volume de 1995. Le volume de déchets en décharge devrait diminuer de 50%. La décharge stockera également davantage de déchets à base d’amiante.

Parmi les autres avantages, citons le développement du recyclage, la mise aux normes européennes des structures de dépôt et l’amélioration du traitement du lixiviat et des eaux usées. Plus de 150 emplois seront créés durant la phase d’exploitation du projet.

Date de rédaction

10/05/2010