Modernisation des infrastructures d’eau à Walcz

En modernisant ses infrastructures de distribution d’eau et d’évacuation des vidanges, la ville de Walcz en Pologne espère améliorer les normes de service, réduire son impact environnemental et augmenter ses taux de connexion.

Autres outils

 

Le projet de gestion de l’eau et de l’égouttage à Walcz prévoit la modernisation de la station d’épuration d’eau et de l’installation de traitement des eaux résiduaires, ainsi que la reconstruction et l’extension de son réseau d’égouttage.

Traitement de l’eau et systèmes d’eaux résiduaires

Située dans la région de Waleckie Lakeland, au nord-ouest de la Pologne, la ville de Walcz recense une population de 26 029 habitants. Elle possède un taux élevé de connexion aux services de distribution d’eau et d’évacuation des eaux résiduaires, soit respectivement 98 % et 97 %. Le projet entend augmenter légèrement les taux de connexion, améliorer les normes de service et réduire l’impact environnemental des installations et du réseau d’égouttage.

Grâce à ce projet, la ville bénéficiera d’une station d’épuration des eaux usées modernisée, dotée de capacités améliorées de traitement des boues, ainsi que d’un réseau d’égouttage reconstruit et étendu approvisionnant les foyers de 662 nouveaux habitants. Environ 60 % du réseau existant subira des travaux de reconstruction. L’installation d’épuration de la ville sera également modernisée et dotée de systèmes de monitoring et de contrôle automatique, tandis que le système de distribution d’eau sera étendu à 245 habitants supplémentaires.

Globalement, le projet prévoit la reconstruction de 32,7 km du réseau d’égouttage existant, de 7,1 km du réseau de distribution d’eau, l’extension du réseau d’égouttage de 4,3 km, ainsi que l’installation d’un système de remplacement d’aération des boues.

Gains environnementaux pour une meilleure qualité de vie

L’un des principaux objectifs de modernisation des infrastructures est de réduire la pollution environnementale du système et d’améliorer ainsi l’environnement local et la qualité de vie générale dans la région.

Le projet réduira l’impact négatif du mauvais état des réseaux d’égouttage et d’eaux pluviales existants sur l’environnement et en particulier sur la nappe phréatique (source d’eau potable) et le lac Radun.

Au-delà de ces gains environnementaux, le projet entend également étendre la couverture de distribution et améliorer l’efficacité opérationnelle du traitement de l’eau potable et des eaux résiduaires. Ce faisant, il créera cinq nouveaux emplois dans la région durant la phase de mise en œuvre du projet.

Date de rédaction

20/09/2011